Pour la cohésion sociale, les cadres de Bassar sensibilisent à travers le football

0
438
avgle my wife jello ass. pron pendeja petera de glew.

Les cadres de la préfecture de Bassar sont en adéquation avec la vision du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé pour un Togo prospère. Samedi, ils étaient aux côtés de l’équipe de Kalingbassé dans le cadre du tournoi de football dénommé « tournoi de la fraternité et du vivre ensemble ». Il est question de promouvoir le  développement du sport dans Bassar et  renforcer le vivre ensemble afin de faire face aux différents défis de l’heure.

Le tournoi a réuni sur le terrain de Gbikinti de Bassar 12 équipes dont 10 venues des 10 cantons de la préfecture de Bassar, auxquelles  se sont ajoutées les Gaillards de Gbikinti et l’équipe de Kalingbassé, organisatrice du tournoi et qui est une équipe des ressortissants de Bassar à Lomé.

C’est Gbati Yawanké Waké, l’un des cadres de Bassar  et président de l’équipe de Kalingbassé qui a présidé la cérémonie du coup d’envoi.  A l’entame, il  a  rappelé l’importance du sport dans la vie de tous les jours.

« Ce n’est pour rien que le gouvernement togolais sous le leadership du président de la république, a décrété une   journée nationale du sport au Togo. Mobilisons- nous donc,   pour notre bien -être, puisque si nous sommes en bonne santé et en forme, on restera  apte à travailler pour  développement de notre préfecture et partant de notre  pays », a-t-il déclaré.

Pour M. Yawanké, le tournoi vise à promouvoir les valeurs du  vivre ensemble.

« Il faut que la population de Bassar, dans sa diversité comprenne que nous sommes tous et toutes fils et filles d’un seul et même pays qui est le  Togo. Aujourd’hui, le Togo a des défis et les premières autorités du pays ne ménagent aucun effort pour les relever. Il faut donc    soutenir nos autorités. Nous appelons appelé chacun à jouer sa partition pour atteindre cet objectif », a-t-il précisé.

Le phénomène de terrorisme et l’extrémisme violent qui touche le Nord du Togo depuis quelques temps a été également abordé.  A ce sujet, M. Yawanké a appelé les chefs traditionnels, les jeunes de tous les cantons de la préfecture à se mobiliser pour soutenir le combat que mènent  les autorités du pays, sous le leadership du chef de l’Etat Faure Gnassingbé,  contre ce fléau.  Il a invité les jeunes à ne pas se laisser aller par des idées destructrices et des promesses flatteuses  que  véhiculent  ces malfaiteurs qui n’agissent pas pour Dieu, comme ils tendent à le faire croire.

« Soutenons le chef de l’Etat et nos forces de défense et de sécurité dans cette lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent, il y va de notre  intérêt et de celui de notre pays, car sans la paix aucun développement n’est possible. Nous remercions les chefs traditionnels, les différentes équipes et la population de Bassar pour leur  mobilisation autour de cette initiative », a-t-il indiqué.

La finale du tournoi a opposé Bangéli FC et l’équipe  des chauffeurs de Kabou. A la fin du temps réglementaire, le score est resté vierge et nul, zéro but partout. Ce qui a conduit les deux équipes à procéder aux tirs aux buts. A l’issue, c’est Bangéli FC qui va l’a emportée avec 4 tirs contre 1.

M. Yawanké s’est félicité de la sérénité et du fair-play qui ont animé les équipes durant le tournoi. Chacune des équipes ont reçu du matériel sportif.

L’initiative a été saluée par plusieurs qui ont souhaité que cela se pérennise.

« Nous disons merci aux initiateurs du tournoi qui nous ont permis de nous frotter et de  renforcer ce lien de fraternité et du vivre ensemble », a laissé entendre  le porte-parole des équipes participantes.

sexy cheating aunty shreya.sex videos
bigtit amateur sucks sex agents cock. www.freesexstories.pro