Togo: Des ambitions traduites par des faits en matière d’accès à l’eau potable

0
495
avgle my wife jello ass. pron pendeja petera de glew.

Le Togo attache du prix à l’accès à l’eau potable dans toutes les habitations. Des réalisations ont réduit le gap en termes de demande et de disponibilité de l’eau dans les régions du pays. D’autres ambitions gouvernementales évoluent progressivement pour devenir des faits. Etat des lieux de l’accès à l’eau potable au Togo.

Entre 2013 et 2017, le taux de desserte en eau potable est passé de 42% à 57,2%, soit une amélioration de 15 points de pourcentage. Cette progression est la résultante des interventions faites ici et là. Ce sont entre autres les projets d’hydraulique villageoise et d’aménagement urbain, les Programmes d’appui aux populations vulnérables et d’amélioration des conditions sanitaires en milieu scolaire et rural.

Dans le cadre des projets sus-évoqués, plus de 5 000 forages équipés de pompes à motricité humaine ont été réalisés en milieu rural sur le territoire, ce qui a fait passer le nombre total de forages à 11 600 en 2019. En outre, 3 200 forages en panne ont été réhabilités. Par conséquent, le taux d’accès à l’eau potable en milieu rural a bondi de 21% en 2005 à 69% en 2019.

En milieu semi-urbain, une progression de 26% a été relevée. Le taux d’accès à l’eau potable est passé de 23% en 2005 à 49% en 2019. En 2020, le taux de desserte dans ce milieu est monté à 50%. 221 mini adductions ont été réalisées dans la région maritime et celle des Plateaux.

Le nombre d’agences de la Société togolaise des eaux (TDE) dans les villes est passé de 23 à plus de 53. Par ailleurs, le coût du branchement simple au réseau d’eau potable a diminué en milieu urbain. Il est passé de 100 000 à 75 000 francs CFA. En 2020, on estimait le taux de desserte en milieu urbain à 58% et le nombre de forages à motricité humaine réalisés à 10 007.

En dépit de toutes ces réformes qui ont engendré des avancées considérables, le Togo sait qu’il existe encore des défis avant que l’eau ne soit plus une denrée rare dans certaines localités, surtout septentrionales. Conformément à la feuille de route du gouvernement, le Togo s’active pour atteindre une couverture de 77% à 85% dans la région de la Kara et de 67% à 72% dans la région des Savanes d’ici 2025. Justement, une enveloppe de 23 milliards de francs CFA est prévue par l’Etat pour l’approvisionnement en eau potable en 2022.

sexy cheating aunty shreya.sex videos
bigtit amateur sucks sex agents cock. www.freesexstories.pro