‘Mois du consommer local’: lancement de la 3è édition à Aného

0
756
avgle my wife jello ass. pron pendeja petera de glew.

Au Togo, le mois d’octobre est dédié à la promotion des produits locaux. Dans ce sens, le ministre du commerce, de l’industrie et de la consommation locale, Kodjo Adedze a procédé vendredi à Aného au lancement de la 3è édition. C’était en présence notamment d’autres membres du gouvernement, des personnalités, des producteurs, des transformateurs, des distributeurs, des consommateurs. Il est essentiellement question de faire de la consommation locale un des leviers incontournables pour la transformation structurelle de l’économie togolaise en valorisant les potentialités productives agroalimentaire, artistique, artisanale ainsi que dans le domaine des services et de l’innovation.

Selon le ministre du commerce, de l’industrie et de la consommation locale, Kodjo Adedze, les deux dernières du mois du consommer local ont permis d’augmenter substantiellement le chiffre d’affaires et de renforcer les effectifs dans les secteurs de cosmétique, de l’habillement et de l’agroalimentaire.

« C’était une occasion pour le gouvernement et les acteurs de se rendre à l’évidence des besoins des promoteurs et des consommateurs en termes de traçabilité des produits », a-t-il ajouté.

Le lancement de l’édition 2022 a été marqué par le témoignage de deux entrepreneurs sur les 2 dernières éditions du mois du consommer local.

« Grâce au programme de visibilité du gouvernement, il y a une montée vertigineuse des ventes sur le plan national. Avec l’avènement de la Covid-19, la tendance de vente de l’entreprise s’est inversée : de 2/3 de ventes à l’extérieur du pays, on est aujourd’hui à 2/3 de ventes à l’intérieur du pays », a confié le responsable de l’entreprise ‘Jus Festy’.

De son coté, Abra Tenou Lawani, la promotrice de la société Kari-Kari Afrique spécialisée dans le cosmétique, le savon et le pagne, aujourd’hui, le marché des hôtels, des supermarchés et des pharmacies est conquis par les produits togolais n’a pas manqué de vanter les mérites de l’initiative.

« Toutefois, il existe toujours des difficultés auxquelles les entrepreneurs sont confrontés. Les TPME au Togo ont des difficultés de ressources humaines puisqu’ il y a inadéquation entre formation et besoins sur le terrain. De même, les personnes que les TPME forment finissent par les laisser tomber parce qu’elles ont trouvé mieux dans de grosse boîtes », a-t-elle souligné.

en vue de l’effectivité de la consommation locale, un projet de stratégie de promotion de la consommation locale est en cours de validation. Le gouvernement évoque la réduction de l’importation de certains produits et de l’augmentation des exportations des produits finis et semi-finis des entreprises togolaises. Une certification de 50 produits made in Togo sera également concrétisée.

sexy cheating aunty shreya.sex videos
bigtit amateur sucks sex agents cock. www.freesexstories.pro