PIA: le financement bouclé grâce à Afreximbank et un pool de banques

0
375
avgle my wife jello ass. pron pendeja petera de glew.

ARISE IIP a signé mardi dernier avec un pool de Banques : la Banque Africaine d’Import-Export (Afreximbank) en tête de liste, la filiale togolaise du Groupe Ecobank et BIA Togo; une convention de crédit pour le financement de la Plateforme Industrielle d’Adélkopé (PIA) à hauteur de 145 millions d’euros. Ce partenanat financier, s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement socio-économique des Etats dans leurs développements. Bien avant cette convention, un financement de 30,5 millions d’euros de la BOAD a été accordé.

Cette convention d’un montant de 145 millions d’euros soit environ 95 de milliards de FCFA est accordé à la Plateforme industrielle d’Adétikopé pour favoriser la construction de ses infrastructures et permettre davantage à l’industrialisation du pays.

Arrangée par Afreximbank, qui a mobilisé 85 millions d’euros aux côtés des banques commerciales, dont Ecobank (45 millions d’euros) et la Banque Internationale pour l’Afrique (BIA-Togo, 15 millions d’euros), l’opération a été officialisée par la signature de ladite convention entre Souleymane Touré (Ecobank Togo), Oluranti Doherty (Afreximbank), Kossi Djokoto (BIA) et Tushar Khairnar (Arise) en présence des membres du gouvernement togolais notamment : Sani Yaya (ministre de l’Économie et des Finances du Togo) et Sandra Ablamba Johnson (ministre, secrétaire générale de la Présidence de la République).

Concrètement, l’opération est d’un coût global de 247 millions d’euros, dont 175 millions de prêts. Elle vient désormais boucler le financement de la plateforme industrielle d’Adétikopé (PIA, 21 km au nord de Lomé).

Le ministre de l’économie et des finances, Sani Yaya admet que ce financement traduit la confiance que le pool bancaire porte à l’économie togolaise et son engagement à soutenir tous les projets de développement de notre pays. « L’Etat togolais n’est pas partie prenante à cet accord, mais l’Etat togolais est partenaire de PIA. Il est initiateur de cette Plateforme et a trouvé le partenaire de choix qui est ARISE pour ensemble développer cette Plateforme pour des raisons évidentes qui ont été soulignées par les uns et les autres.

La PIA est inscrite dans la feuille de route du gouvernement et elle vise essentiellement à une croissance forte, durable, inclusive et surtout au développement de notre pays à travers la transformation structurelle de son économie », a-t-il indiqué.

Le directeur général de la filiale togolaise Ecobank Touré a aussi souligné l’importance pour son institution de participer à un tel financement : « Notre ambition est d’accompagner les États dans la structuration des projets à valeur ajoutée et notre participation à cette mobilisation de fonds marque notre engagement au Togo dans la mise en œuvre de sa stratégie de développement socio-économique », a-t-il fait comprendre.

Oluranti Doherty -directrice du développement des exportations, Afreximbank, précise pour sa part que Afreximbank a joué un rôle central dans la création de divers parcs industriels et zones économiques spéciales à travers l’Afrique. Une expérience qui lui donne beaucoup d’assurance et de conviction que le financement ainsi enclenché va connaître un grand succès d’industrialisation et de développement des exportations du Togo.

« Afreximbank considère la plateforme industrielle comme une initiative en droite ligne avec ses objectifs de promotion et facilitation du développement de l’industrialisation et des exportations africaines. Ce projet représente le quatrième projet d’Afreximbank dans l’espace des Parcs Industriels, avec le groupe Arise (deux projets au Gabon et un au Bénin), une collaboration qui représente aujourd’hui, des solutions totalisant à peu près 257 millions d’euros », a-t-elle déclaré.

Pour rappel, la Plateforme Industrielle d’Adétikopé (PIA) est un projet qui s’inscrit dans la nouvelle feuille de route gouvernementale 2021-2025 et, a pour objectif de faire du Togo une république moderne présentant une croissance économique à la fois durable et inclusive. Créatrice de plus de 35 000 emplois directs et indirects, la PIA a pour objectif de favoriser l’attractivité et d’attirer des investisseurs en vue de développer des activités industrielles et multisectorielles, à savoir notamment la transformation de produits agricoles (coton, soja, anacarde) et miniers locaux.

sexy cheating aunty shreya.sex videos
bigtit amateur sucks sex agents cock. www.freesexstories.pro