Adjamagbo: ‘Il n’y a pas eu de discussion mais des informations’

0
251
avgle my wife jello ass. pron pendeja petera de glew.

La Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) s’est prononcée vendredi sur la rencontre qui s’est tenue jeudi entre le gouvernement et les partis politiques au sujet des attaques terroristes auxquelles terroristes le Togo fait face depuis quelques mois. Le regroupement politique estime qu’il n’y a pas eu de discussion mais des informations que les togolais connaissent déjà. Pour ce faire, il demande qu’un véritable dialogue soit initié pour discuter des réels problèmes du pays.

La DMK faisait le compte rendu de la rencontre au cours d’une conférence au siège de la Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA). Le regroupement politique précise que c’est conformément à la sagesse populaire et africaine qui veut que quand quelqu’un vous appelle de venir écouter on ne refuse pas qu’il a répondu à l’invitation du gouvernement.

« Mais, contrairement à ce que le régime a dit, nous voulons dire haut et fort qu’il n’y a pas eu de discussion ni de dialogue. Il n’y a eu que des informations que nous connaissons tous déjà. Ce qui s’est passé n’est qu’une fois encore une fuite en avant, une instrumentation et de la diversion. Ça fait partie de toute la batterie de subterfuge que le régime utilise pour se maintenir », a laissé entendre Brigitte Kafui Adjamagbo, coordinatrice de la DMK.

Le regroupement ayant désigné Agbeyome Kodjo comme candidat à l’élection présidentielle de 2020 demande au régime en place d’initier un véritable dialogue au cours duquel les réels problèmes seront discutés.

« Il faut arrêter la politique de l’autruche et nous appeler pour discuter des problèmes sérieux auxquels nous sommes confrontés. Nous disons que celui qui est à la tête de ce pays se montrer courageux et prendre l’initiative de créer un climat de paix, de faire tomber la tension et les frustrations en libérant les détenus politiques, en décrétant une amnistie et en mettant fin aux procédures judiciaires qui sont en cours contre les responsables de l’opposition pour que ceux qui sont en exil rentrent. Ça va être un signal fort de détente et de confiance qu’on donnera aux togolais », a ajouté Mme Adjamagbo.

sexy cheating aunty shreya.sex videos
bigtit amateur sucks sex agents cock. www.freesexstories.pro