Ayiza: la 50è édition met le cap sur la cohésion sociale et le développement de Zio

0
605
avgle my wife jello ass. pron pendeja petera de glew.

Les fils et filles de la préfecture de Zio ont décidé de mettre la célébration de leur fête traditionnelle cette année au service du développement. Ils ont lancé jeudi à Tsévié (35 km de Lomé) la 50è édition d’Ayiza après deux années de pause pour cause de Covid-19 autour du thème : « Ayiza, facteur de cohésion sociale et de développement durable de la préfecture de Zio ». Pour le comité d’organisation, il est question pour les natifs de Zio de se mettre ensemble pour contribuer au développement de leur préfecture.

La cérémonie du lancement a eu lieu dans l’enceinte de la préfecture en présence du préfet, Etsè Kadevi, des maires et des chefs traditionnels. Selon le président du comité d’organisation, Félix Aklavo, il faut repenser Ayiza pour faire d’elle un véritable levier de développement.

« Jusque-là, Ayiza permet seulement aux gens de se retrouver pour manger, boire, se réjouir et ça s’arrête là. Mais, lorsque nous étions arrivés à la tête du comité d’organisation, nous avons jugé qu’il faut aller au-delà. Nous avons décidé qu’à la fin de la fête il faut avoir des fonds pour la réalisation des projets de développement. Grâce aux fonds mobilisés, nous pouvons construire par exemple des bâtiments scolaires, des latrines, des forages, des centres de santé etc., dans les différentes localités de notre préfecture », a-t-il laissé entendre.

Le lancement a été également une occasion pour le chef canton de la ville Tsévié de rappeler à l’assistance l’historique de la fête.

« Ayiza est la fête traditionnelle de la population du Zio. Lorsque nos ancêtres ont quitté Agbogbo pour s’installer à Tsévié, ils ont semé du haricot. Certains ont dit de continuer le chemin. D’autres ont dit qu’il faut rester le temps que le haricot produise un peu, d’où le nom Tsévié qui a été donné à la ville. Mais à l’époque, il n’y avait pas encore la fête Ayiza. C’est lorsque les autorités togolaises ont demandé en 1970 que chaque préfecture choisisse sa fête traditionnelle que Ayiza a été instituée. Donc les natifs de Tsévié se sont basés le haricot pour désigner leur fête traditionnelle », a expliqué Togbui Passa Folly XIII.

Au programme de cette 50è édition qui sera célébrée dans le strict respect des mesures barrières édictées par le gouvernement pour lutter contre la Covid-19, il est prévu le vendredi 5 août la prière musulmane, le samedi 6 août le concert spirituel regroupant les églises de la préfecture, le dimanche 7 août la messe catholique et le culte protestant et du mardi 9 au jeudi 11 août les cérémonies traditionnelles.

De même, il y aura le vendredi 12 août la caravane et l’élection Ayiza Tugbewofia (Miss Ayiza). L’apothéose est prévue le samedi 13 août à partir de 8 heures au stade Dr Kaolo. Ce sera une grande manifestation qui va réunir les autorités, les différentes personnalités et la populations de Zio où il sera exposé des mets locaux préparés à base du haricot pour la dégustation. Et pour finir, il y aura le dimanche 14 août à 15 heures la grande finale du tournoi Ayiza 2022 et le bal officiel avec un orchestre de la place à partir de 22 heures.

sexy cheating aunty shreya.sex videos
bigtit amateur sucks sex agents cock. www.freesexstories.pro