HCTE: les Togolais de l’extérieur appelés à adhérer au processus en cours

0
365
avgle my wife jello ass. pron pendeja petera de glew.

Le ministre des affaires étrangères, de l’intégration régionale et des Togolais de l’extérieur, Prof Robert Dussey a procédé le 18 juillet dernier au lancement du processus du renouvellement des membres du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE). Devant la presse lundi à Lomé, le directeur des Togolais de l’extérieur, Charles Azilan et le coordonnateur du Guichet-Diaspora, Safiou Radji ont expliqué à la presse le déroulement du processus. C’était aussi une occasion pour ceux-ci d’appeler une fois encore les Togolais de l’extérieur à y adhérer massivement en se portant candidats ou à être électeurs.

« Deux semaines après le lancement du processus électoral en vue du renouvellement du HCTE, nous avons jugé bon de rencontrer la presse pour dire le chemin qui a été fait et saisir l’occasion pour mobiliser davantage les togolais de l’extérieur à s’approprier le processus en cours, soit en se portant candidats pour être délégué ou à être électeurs pour pouvoir participer au choix de ceux qui auront la lourde charge de représenter la diaspora togolaise, de l’incarner vis à vis des autorités de notre pays », a expliqué Charles Azilan, directeur des Togolais de l’extérieur.

Le processus se déroule en plusieurs phases. Il s’agit notamment de la phase d’appel à candidature et d’appel à inscriptions des électeurs. S’en suivra l’évaluation des candidats, le lancement de l’ouverture de la campagne électorale, l’ouverture des élections en ligne, la publication des résultats et l’installation des candidats élus.

La phase de candidature en cours actuellement se poursuit jusqu’au 17 août tandis que celle de l’enrôlement des électeurs s’étend jusqu’au 15 septembre. Pour être candidat, il faut d’abord s’enrôler comme électeur, avoir 21 ans et plus et résider au sein de la diaspora togolaise c’est-à-dire séjourner à l’extérieur au moins hors du Togo pour un séjour excédent trois mois.

« Tout Togolais de l’extérieur capable de prouver son origine togolaise, d’animer et de mobiliser la diaspora sur les questions de projets qui concernent les Togolais de l’extérieur et doué d’une bonne moralité peut faire apte de candidature. Nous lançons donc un appel à tous les Togolais de l’extérieur sans exclusive pour qu’ils se portent candidats ou électeurs sur le site www.diasporatg.org ou la plateforme hcte.diaspora.tg », laissé entendre Safiou Radji, coordonnateur du Guichet-Diaspora.

De 77, le nombre de Délégués-Pays au sein du HCTE est porté pour cette deuxième mandature à 48 dont 22 pour l’Afrique, 14 pour l’Europe, 5 pour la zone Amérique-Caraïbes et 7 pour la zone Asie-Océanie. Certains pays ont été rattachés à d’autres pour constituer une seule circonscription.

Notons que le mandat des membres actuels du HCTE prend fin en novembre prochain. Le HCTE est un organe consultatif de statut associatif, non partisan, non discriminatoire et à but non lucratif. Non affilié à aucune obédience confessionnelle, philosophique ou politique, il est l’interface entre le gouvernement et la diaspora togolaise sur toutes les questions d’intérêt commun et reste le canal privilégié pour engager de façon ordonnée et inclusive les actions de la diaspora dans le processus de développement national.

Il a pour objectifs de rassembler et représenter tous les Togolais résidant à l’étranger, de promouvoir partout la défense des droits et intérêts des Togolais de l’extérieur et leur porter assistance en cas de besoin.

 

sexy cheating aunty shreya.sex videos
bigtit amateur sucks sex agents cock. www.freesexstories.pro