Aéroport de Lomé: 960 000 passagers enregistrés en 2021

0
168
avgle my wife jello ass. pron pendeja petera de glew.

Depuis sa modernisation, l’Aéroport international Gnassingbé Eyadema (AIGE) défie les limites. Le trafic de passagers n’a diminué qu’avec l’apparition de la maladie à coronavirus et la suspension des vols dans la plupart des pays. Maintenant que la covid-19 semble avoir perdu du terrain, l’aéroport de Lomé reprend les choses là où elle les avait laissées.

Avant la pandémie, 916 000 passagers ont été enregistrés par l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC) en 2019. Puis en 2020, avec la crise sanitaire et les restrictions, le pays a observé une baisse de 49% du trafic passager à l’aéroport de Lomé, soit environ 460 000 passagers.

Au fur et à mesure que la situation sanitaire évoluait, le Togo adoucissait les mesures décrétées. Maintenant, les frontières terrestres et aériennes sont ouvertes. Durant l’année 2021, il y a eu une croissance au niveau du trafic passager avec 960 000 voyageurs enregistrés.

Avec la réouverture totale des frontières ainsi que la reprise des vols et des activités sur la plateforme aéroportuaire de Lomé, le Togo projette avec optimisme d’atteindre son principal objectif de 1,5 million de passagers à l’horizon 2025 et devenir un hub aérien dans la sous-région.

L’aéroport de Lomé a été plongé dans un géant processus de modernisation depuis 2016. Entre janvier 2018 et janvier 2020, le nombre de passagers enregistré à l’aéroport de Lomé s’élève à 1 809 274. Il a observé 23 876 mouvement d’appareils, le fret y compris. Le trafic fret a connu une hausse avec plus de 29 000 tonnes.

L’Association des compagnies aériennes africaines (AFRAA) a établi un rapport en 2021. Dans celui-ci, elle reconnait l’aéroport de Lomé comme la deuxième plateforme aéroportuaire la plus connectée aux autres capitales de la sous-région ouest-africaine en 2020. Sur le continent, il arrive en dixième position ayant le plus gros volume intra-africain de passagers.

La sécurité a été davantage avec la survenance de la covid-19. En termes de capacité de gestion des aéroports, le Togo a eu un taux de 82% en 2020, dépassant les 60% demandés par l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI). En 2021, ce taux est passé à 91,5%. Pour arriver là, les dirigeants ont créé « Togo Safe », mis en place un centre de dépistage à l’aéroport équipé de laboratoire moderne, développé de nouvelles procédures de voyage…

sexy cheating aunty shreya.sex videos
bigtit amateur sucks sex agents cock. www.freesexstories.pro