Togo: 5 000 agents de santé recrutés de 2008 à 2018

0
192
avgle my wife jello ass. pron pendeja petera de glew.

Les questions relatives à la santé n’ont jamais été reléguées en arrière-plan au Togo. Les initiatives d’envergure prises au cours des 02 dernières décennies ont rallongé l’espérance de vie des Togolais. S’il faut les citer, le recrutement du personnel ne peut pas être oublié.

Entre 2008 et 2018, 5 147 agents de santé ont été recrutés pour renforcer les hôpitaux et rendre meilleur le service sanitaire. Les recrutements dans le secteur ont raffermi la politique de renforcement en ressources humaines, que ce soit en qualité ou en quantité.

En 2020, on estimait le nombre des agents de santé publique à plus de 11 000 sur le territoire. Depuis, ce chiffre a progressé avec les concours de recrutement organisés. L’un deux est celui de 2020 qui a permis à près de 700 candidats d’être admis. Outre le recrutement massif d’agents de santé, le gouvernement ne veut pas d’un système sanitaire dépourvu d’infrastructures.

08 nouvelles écoles de formation des infirmiers et sages-femmes ont été construites en 2017. Le pays dispose aujourd’hui de 18 institutions publiques de formation en santé. Dans le compte du projet d’amélioration de la santé maternelle et infantile « Muskoka », 22 formations sanitaires ont été construites et réhabilitées avec des équipements biomédicaux.

La contractualisation des hôpitaux est une approche de meilleure gestion lancée depuis 2017. Elle a été déployée dans 08 centres : le CHU Sylvanus Olympio ; le CHU Kara ; les CHR d’Atakpamé, de Sokodé et de Dapaong ; le CHP de Blitta et de Notsè et le CMS de Siou. Elle améliore l’offre de soins à travers une augmentation du taux de fréquentation, une croissance du nombre d’actes médicaux, une meilleure disponibilité des médicaments et une plus grande prise en charge des indigents.

Le programme »Wezou » accompagne toutes les femmes enceintes depuis la confirmation de la grossesse jusqu’au quarante deuxième jour après l’accouchement. Ces prestations englobent les consultations prénatales, les analyses, la césarienne et les prescriptions de médicaments.

Entre son lancement en août 2021 jusqu’aujourd’hui, près d’un milliard de francs a été investi sur les 03 milliards prévus pour la première année. Les actions ont profité à 160 000 femmes. Le déploiement du programme a couvert 680 formations sanitaires sur le territoire. 70 000 accouchements ont été pris en charge et 660 000 différentes prestations ont été effectuées.

sexy cheating aunty shreya.sex videos
bigtit amateur sucks sex agents cock. www.freesexstories.pro