FSB, un projet à impact social et économique impressionnant

0
134
avgle my wife jello ass. pron pendeja petera de glew.

Les constats donnaient le Togo loin de l’atteinte des Objectifs de développement durables (ODD), avec 69% de la population rurale vivant sous le seuil de pauvreté en 2015. C’est alors que le ministère du Développement à la base, par le biais de l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) a initié le projet des Filets sociaux et services de base (FSB) pour assurer aux ménages et communautés pauvres un meilleur accès aux infrastructures socioéconomiques de base et aux filets sociaux.

A partir de 2018, le projet FSB visait à réaliser 200 microprojets dans le pays, offrir un repas par jour à au moins 38 000 élèves durant 02 ans et à faire bénéficier 5 000 à 40 000 ménages pauvres d’un transfert monétaire mensuel sur 02 ans.

« Infrastructures socioéconomiques de base » et « filets sociaux » sont les composantes une et deux dudit projet. Au début, la première était dotée d’un financement de 05 milliards de francs CFA. Elle soutient la réhabilitation et la construction des infrastructures de base dans les communautés ciblées et accroît l’accès aux services socioéconomiques afférents.

La deuxième composante, avec un financement initial de 09 milliards plus environ 02 milliards de francs CFA par an, développent des cantines scolaires à des écoles, effectue des transferts monétaires au profit des ménages en situation de pauvreté.

Depuis le lancement du projet de FSB, les « cantines scolaires », première sous-composante des « filets sociaux », ont permis de réduire le taux d’abandon scolaire à 0,8% contre 1,5% dans les écoles sans cantines. C’est en moyenne 92 000 écoliers togolais qui bénéficient chaque année de ces repas dans plus de 300 écoles primaire publiques. En 2021, plus de 94 700 élèves ont eu droit à 14 207 000 repas chauds dans 337 écoles sur l’étendue du territoire.

Les « transferts monétaires », c’est la sous-composante 2 des « filets sociaux ». Avec un financement au départ de 6,7 milliards de francs CFA, elle offre un transfert monétaire trimestriel de 15 000 francs CFA à des ménages en situation de pauvreté, avec comme cible 52 000 ménages issus de 585 villages.

Au cours de l’année 2021, 60 500 ménages ont reçu des transferts monétaires estimés à 1,08 milliard de francs CFA. La dernière composante du projet de Filets sociaux et services de base (FSB) est le « renforcement des capacités et gestion du projet ».

sexy cheating aunty shreya.sex videos
bigtit amateur sucks sex agents cock. www.freesexstories.pro