Energie: 158 000 ménages pris en compte par la centrale de Blitta

0
145
avgle my wife jello ass. pron pendeja petera de glew.

D’ici 2030, le Togo veut parvenir à une indépendance énergétique. La volonté politique est de créer des opportunités de réussite et d’épanouissement pour les citoyens, grâce à un accès à l’électricité de qualité, à coût abordable ainsi qu’à des services sociaux de base. Dans la région centrale, à 270 kilomètres au nord de la capitale, une infrastructure a été bâtie. Elle est dotée de la puissance nécessaire pour alimenter un grand nombre de personnes.

Le combat contre la fracture énergétique a été entamé depuis l’année 2005 par le chef de l’Etat Faure Gnassingbé. La vitesse supérieure a été passée avec la mise en œuvre des projets d’électrification et surtout, l’installation des centrales solaires.

La centrale photovoltaïque de Blitta, la plus grande d’Afrique de l’Ouest, a été mise en marche en juin 2021 après 15 mois de travaux. Elle a un coût estimé à 35 milliards de francs CFA. Installée par Amea Power, l’infrastructure de Blitta schématise la volonté des pouvoirs publics à s’appuyer sur des projets d’envergure pour élever le niveau de vie des citoyens. La centrale de Blitta est mise en service pour fournir l’énergie propre et renouvelable à plus de 158 000 ménages.

Construite avec 80% de la main d’œuvre locale, l’ouvrage, doté d’une puissance installée de 50 mégawatts (MW), est protecteur de l’environnement. Sur le site, il y a 123 344 panneaux implantés qui couvrent près de 92 hectares. La centrale permettra d’économiser au moins un million de tonnes de CO2 tout au long de sa durée d’activé. Elle offrira de l’énergie fiable grâce à une production d’électricité de 90 255 mégawatts heures (MWh) par an.

« Tinga » est un fonds d’électrification annoncé pour la première fois le 27 novembre 2021 en Conseil des ministres. Sa phase pilote est en marche depuis le 1er avril 2022. Elle durera 09 mois et se déroulera dans les régions de la Kara et des Savanes. Le projet permettra à 33 000 ménages d’être raccordés à l’électricité après avoir payé un montant de 1 000 francs au lieu d’un coût moyen de 100 000 francs CFA.

La somme restante, après paiement de ces 1 000 francs, sera remboursée sur une période pouvant aller jusqu’à 10 ans en fonction de la capacité financière des ménages. 03 milliards de francs CFA sont prévus pour cette étape pilote qui fera passer le taux d’électrification de 22 à 31% dans la région des Savanes et de 35 à 50% dans la région de la Kara.

sexy cheating aunty shreya.sex videos
bigtit amateur sucks sex agents cock. www.freesexstories.pro