Togo: les communautés à la base se responsabilisent et se développent grâce au PSMICO

0
183
avgle my wife jello ass. pron pendeja petera de glew.

Au Togo, le Projet de soutien aux microprojets d’infrastructures communautaires (PSMICO) a été initié pour accompagner de façon efficace et durable le processus de mise en place et de gestion des infrastructures socio collectives pour satisfaire durablement les besoins des communautés à la base. De même, le projet a pour vocation de relever les capacités opérationnelles des Comités de développement à la base (CDB), à les rendre plus autonomes dans la résolution de leurs problèmes, à promouvoir l’auto développement des communautés à la base.

Ayant déjà fait l’objet d’un financement total d’environ 21 milliards de francs CFA à ce jour, le PSMICO touche plus de 15 000 communautés à la base, au sein de plus de 300 cantons à travers le pays. Les réalisations du projet intègrent celles du Programme d’appui aux populations vulnérables (PAPV) et celles du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC), respectivement à hauteur de 8,6 milliards et 2,1 milliards de francs CFA.

Le PSMICO dispose d’un bilan riche en termes d’infrastructures et d’accompagnement à l’élaboration des plans d’actions villageois par les Comités de développement à la base. 179 plans de ce type ont été élaborés dans 179 villages de 2015 à 2021 et 11 CDB ont été formés en 2020.

Aussi, 484 Comités de développement à la base (CDB) ont bénéficié de restructurations entre 2012 et 2021, ainsi que 418 Comités villageois de développement (CVD) qui ont été restructurés de 2015 à 2020.

Sur le plan des infrastructures, on peut dénombrer jusqu’en 2021, entre autres : 483 salles de classe construites et 15 bâtiments scolaires réhabilités ; la construction et la réhabilitation de 05 centres de ressources artisanales et de 04 centres de santé ; la construction de 20 blocs de latrines. On note également la construction de 28 forages et, pour la seule année 2019, la construction de 553 hangars de marché et la réhabilitation de 68 autres.

L’Agence d’appui au développement à la base (ANADEB) entend poursuivre les réalisations hautement bénéfiques pour les populations à la base, en termes d’urbanisation et de lutte contre la pauvreté.

sexy cheating aunty shreya.sex videos
bigtit amateur sucks sex agents cock. www.freesexstories.pro