Togo: l’accès à l’énergie, l’eau potable et l’assainissement se généralise

0
252
avgle my wife jello ass. pron pendeja petera de glew.

Le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé fait de l’accès universel à l’énergie, l’eau et l’assainissement l’un des objectifs majeurs de son quinquennat. Les deux dernières années ont été marquées par la succession des projets allant dans ce sens pour garantir un mieux vivre aux populations.

« Nous continuerons à mettre en œuvre notre stratégie d’accès universel à l’énergie et à mettre en place des stratégies spécifiques pour l’accès universel à l’eau et à l’assainissement », a-t-il indiqué en 2020.

L’ambition est de parvenir à un accès de tous les Togolais à l’électricité d’ici 2030. Les actions combinent l’extension du réseau classique et les technologies hors réseaux comme les kits solaires. L’un des projets phares est la centrale Kékéli Efficient Power inauguré en 2021. Pour sa réalisation, 85 milliards de francs ont été mis sur la table. A terme, sa turbine à gaz de 47 mégawatts produira 532 Gwhs par an pour alimenter plus de 1,5 million de personnes.

Autre atout, la centrale va augmenter de 50% la capacité de production électrique du Togo. Outre Kékéli Efficient Power, le fonds « Tinga » vise le raccordement à l’électricité de 33 000 personnes dans la région de la Kara et des Savanes contre un montant initial de 1 000 francs CFA au lieu d’un coût moyen de 100 000 francs CFA pour les ménages.

En matière d’accès à l’eau potable, le gouvernement table sur une couverture universelle à l’horizon 2030. Après la première étape couronnée de succès, le Projet eau et assainissement au Togo (PEAT 2) a pris la relève. Son coût est de 25 milliards de francs CFA. Les villes Tsévié, Sokodé et Kara sont prises en compte avec des travaux qui portent sur la construction et la réhabilitation des châteaux d’eau, des unités de traitement d’eau et des travaux de raccordement.

Une autre offensive majeure est le Projet d’amélioration des conditions sanitaires en milieu scolaire des régions de la Kara et des Savanes (PASSCO 2) lancé en février 2021. Les retombées positives du projet profiteront à 300 000 personnes dans les 02 régions en leur garantissant un accès facile à l’eau potable et en mettant des latrines modernes dans les écoles et centres de santé des localités ciblées.

sexy cheating aunty shreya.sex videos
bigtit amateur sucks sex agents cock. www.freesexstories.pro