Togo: la formation professionnelle et entrepreneuriale va être renforcée grâce à l’appui du SIFA

0
263
avgle my wife jello ass. pron pendeja petera de glew.

Le ministre chargé de l’enseignement technique et de l’artisanat, Eke Hodin a présidé mercredi à Lomé la signature de deux conventions en faveur de l’Institut national de formation agricole (INFA) de Tove et de l’Institut des sciences technologiques économiques et administratives (FORMATEC. Il s’agit d’une ambition portée par l’initiative Compétence pour l’Afrique (SIFA) de l’Agence de développement de l’Union Africaine (NEPAD) pour la mise en œuvre des projets de renforcement de la formation professionnelle et entrepreneuriale des jeunes au Togo.

Au total, 6 millions d’Euros soit environ 4 milliards de FCFA seront mis à la disposition de l’INFA de Tove et de FORMATEC par l’agence de développement de l’Union Africaine sur financement de la Banque de développement Allemande (Kfw) pour la réalisation des projets de renforcement des compétences de la formation professionnelle et entrepreneuriale au Togo.

Le projet de FORMATEC vise à renforcer l’employabilité y compris l’auto employabilité des jeunes à travers le renforcement des capacités des professionnels, des personnes vulnérables, des femmes et des jeunes et en travaux pratiques des jeunes formés et à mettre en place des centres de formation de qualité dotés d’équipements adéquats pour la formation pratique.

Il va se réaliser sur deux sites. Un laboratoire de référence de 2000 m2 sera construit à Lomé dans les domaines de BTP, de la plomberie, de l’énergie renouvelable et de l’administration des affaires. De même, la ville de Sokode sera dotée d’un centre de formation de 1000 m2 dans les domaines de BTP et de l’énergie renouvelable. Le projet va à terme bénéficier à au moins 1000 jeunes, femmes et personnes vulnérables.

En ce qui concerne l’INFA de Tove, le projet prend en compte la mécanisation agricole et la transformation agroalimentaire. Il va appuyer à développer les compétences infrastructurales en l’occurrence la construction d’une cité de jeunes de 88 places. Le projet permettra également de mettre en place une médiathèque, un complexe agroalimentaire et une unité de traitement des déchets pour la protection de l’environnement.

En dehors du volet infrastructural, le projet va également renforcer la capacité en équipement tels que des tracteurs avec tous les accessoires. Le projet permettra aussi de renforcer la capacité des formateurs afin de donner une formation digne aux jeunes qui seront directement opérationnels sur le terrain.

« Notre objectif c’est de permettre à la jeunesse togolaise et africaine d’avoir des compétences nécessaires sur le marché du travail. Nous allons donc fournir le soutien financier et l’appui technique dont ils ont besoin pour pouvoir mettre au point des programmes, réhabiliter ou construire des centres de formation », a laissé entendre Sarah Ferdjani, coordinatrice du projet SIFA-FC NEPAD.

Le directeur de cabinet du ministère de l’agriculture et du développement de la nature, Kolani Dindiogue a salué l’initiative qui sera bénéfique pour les jeunes, les femmes et les personnes vulnérables.

« Ce programme vient à point nommé pour répondre d’une manière inclusive et cohérente aux défis de développement des compétences et l’entrepreneuriat rural des jeunes, des femmes et surtout des groupes vulnérables. Une attention particulière sera accordée sur les curricula de formation adaptés aux besoins du marché de l’emploi et aux évolutions des nouvelles technologies qui soutiennent la productivité tant agricole », a-t-il indiqué.

Eke Hodin, ministre chargé de l’enseignement technique et de l’artisanat est également allé dans le même sens. Pour lui, le projet rentre pleinement dans les objectifs retracés dans la feuille de route gouvernementale à travers le projet P9 et P10 en l’occurrence l’augmentation des capacités d’accueil et le renforcement de l’amélioration de la qualité de la formation technique et professionnelle.

Notons que le financement de ces projets est le fruit de l’adhésion du Togo au SIFA intervenu en 2018.

sexy cheating aunty shreya.sex videos
bigtit amateur sucks sex agents cock. www.freesexstories.pro