Togo: les avances sur commandes, une aide offerte aux agriculteurs 

0
441
avgle my wife jello ass. pron pendeja petera de glew.

Depuis l’apparition de la crise sanitaire, le gouvernement togolais s’est engagé dans une démarche d’actions salutaires en vue de renforcer la résilience des populations. Parmi ces initiatives trop nombreuses pour être comptées, une enveloppe de 500 000 000 de francs CFA a rapidement été mise à disposition des producteurs. Ce, depuis le mois de septembre 2021, dans le cadre de l’opération des avances sur commandes.

Le but de cette intervention salvatrice est de garantir l’autosuffisance alimentaire, venir en aide aux ménages agricoles vulnérables de telle sorte qu’ils puissent inscrire leurs enfants à l’école pour la rentrée scolaire 2021-2022, préfinancer la campagne d’achat de céréales…

Un autre enjeu de l’opération est d’atteindre le maximum de producteurs. Pour y parvenir, 03 portefeuilles ont été créés. Le premier concerne les plus gros producteurs et ceux installés dans les Zones d’aménagement agricoles planifiées (Zaap). Ils ont bénéficié d’une avance sur commandes de 8 500 000 francs CFA qui devra être remboursée par 50 tonnes de maïs.

Le deuxième portefeuille est dédié aux producteurs avec de moyennes exploitations. A ces derniers, est accordée une avance sur commandes de 340 000 à 1 700 000 francs CFA. Elle doit être remboursée par 10 tonnes de maïs. Le dernier portefeuille prend en compte les petits producteurs qui pour une tonne de maïs, bénéficient de 170 000 francs CFA.

Sans jamais manquer à son devoir, l’Agence nationale de sécurité alimentaire au Togo (ANSAT) a conduit l’opération sur l’étendue du territoire. Conformément à son rôle qui est d’assurer la sécurité alimentaire, cette initiative sied pour constituer le stock national alimentaire. Mais pas que. Elle sert à protéger les agriculteurs contre le bradage de leurs produits.

D’ailleurs, pour renforcer son stock et répondre plus efficacement aux besoins, l’Ansat a lancé en mars 2021 une opération d’achat de céréales auprès des producteurs dans diverses localités. Point notable de cette action, les pouvoirs publics veulent répondre à l’inflation des prix des produits observés depuis quelque temps sur le marché. Ainsi, en cas de pénurie, les stocks vont être mis, à des coûts abordables, à disposition des ménages.

sexy cheating aunty shreya.sex videos
bigtit amateur sucks sex agents cock. www.freesexstories.pro