Togo: la filière manioc a le vent en poupe

0
385
avgle my wife jello ass. pron pendeja petera de glew.

Le manioc est l’un des produits agricoles les plus cultivés et transformés au Togo. Chaque année, sa production est estimée à plus d’un million de tonnes. C’est une culture en développement grâce à l’amélioration continue des rendements et aux moyens mis en œuvre par le gouvernement pour ne laisser aucun producteur sur le bas-côté.

Depuis 2014, la production du manioc se situe entre une fourchette d’un million de tonnes. En 2018, elle était à 1 089 472 tonnes, sur une superficie de 273 679 hectares pour un rendement de 3,98 tonnes par hectare. L’année suivante, la production s’est élevée à 1 117 800 tonnes. Puis en 2020, elle est montée à 1 140 000 tonnes, soit une hausse de plus de 20 000 tonnes.

L’accroissement constant de la production peut être expliqué par l’installation des unités de transformation de manioc sur le territoire. Une amidonnerie a été créée dans la région des plateaux. En mai 2021, le pays a inauguré une unité de transformation à Kamina.

Pour un coût de 1,3 milliard de francs CFA, elle a une capacité de production de 50 tonnes par jour, de quoi écouler rapidement les productions dans le milieu. Elle a créé de l’emploi pour près de 4 000 personnes. Il y a également l’installation de 05 unités de transformation en cours dans le Vo, plus 02 autres qui devraient bientôt voir le jour dans la préfecture des Lacs.

En dehors des unités de transformation, des moyens sont mis en place pour renforcer la productivité et les rendements dans la filière. Il s’agit entre autres du Projet d’initiative présidentielle pour le développement de la filière manioc au Togo, le Projet de développement des plantes à racines et tubercules (PRT), le Projet d’appui à l’employabilité et à l’insertion des jeunes dans les secteurs porteurs (PAEIJ-SP), etc.

La filière manioc est considérée comme une filière à fort potentiel économique. D’ailleurs, elle fait partie des priorités du Programme national d’investissement agricole, de sécurité alimentaire et nutritionnelle (PNIASAN).

Un autre volet de l’amélioration significative des paramètres de production table sur le renforcement des capacités des transformateurs. Il porte sur les procédures de gestion de la qualité ainsi que des technologies de traitement du gari, de l’amidon, du tapioca, de la farine de manioc de haute qualité. Vive la filière du manioc.

sexy cheating aunty shreya.sex videos
bigtit amateur sucks sex agents cock. www.freesexstories.pro