JVF et RIDEF 2022: les finales prévues respectivement les 02 et 16 avril à Lomé

0
288
avgle my wife jello ass. pron pendeja petera de glew.

L’association Jeunesse Unie pour une Nouvelle Afrique (JUNA-Togo) a annoncé vendredi la tenue de la finale de la 7è édition du Championnat national des Joutes Verbales Francophones (JVF) le 02 avril suivie de la 2è édition des Rencontres Internationales d’Eloquence et de Débat Francophone (RIDEF) du 14 au 16 avril prochains à Lomé. Axée sur le thème : « Pour les valeurs qui nous ressemblent et nous rassemblent », cette 7è édition des JVF consacrera le couronnement du meilleur orateur du Togo. 04 candidats retenus lors des phases éliminatoires prendront part à cette finale à l’issue de laquelle un lauréat sera dégagé pour représenter le Togo à la 2è édition des RIDEF.

Les JVF sont une compétition de promotion d’art oratoire, de l’éloquence et du débat structuré sur le développement durable et la citoyenneté au Togo initiée depuis 2016 par JUNA-Togo. Elles se veulent un cadre pour un affrontement d’idée, un choc de mots au cours duquel, au travers des interventions, les débatteurs se défient sur divers thématiques proposées.

L’objectif pour les organisateurs est de renforcer les compétences des jeunes en les emmenant à prendre des responsabilités, à s’exprimer et à développer des identités et des idées; à travailler avec les autres en équipe et à développer la confiance en soi et des attitudes décisives pour l’atteinte des objectifs de développement durable et pour l’établissement d’une société juste et égale.

Cette année, grâce à un partenariat technique avec la TVT, l’événement s’est mué en version télévisuelle et a été diffusé depuis octobre 2021 sur cette même chaîne. Après avoir simulé le rôle d’un député à l’Assemblée nationale lors des phases éliminatoires, 04 candidats ont été retenus pour la finale. Chacun défendra, dans la peau d’un candidat à la magistrature suprême le 02 avril prochain sur la scène Jimi Hope de l’Institut Français du Togo, son projet de société axé sur le thème : « Pour les valeurs qui nous ressemblent et qui nous rassemblent » lors des épreuves de plaidoiries et de débat présidentiel ouvert.

A l’issue, le jury désignera un champion et offrira des distinctions spéciales dont le trophée spécial Kayi Dogbé pour l’excellence féminine à l’une des 5 jeunes filles ayant participé à la compétition.

Le champion JVF 2022 va donc représenter le Togo à la 2è édition des RIDEF qui se veut une compétition internationale d’art oratoire et de débat structuré qui consiste à faire affronter les lauréats des compétitions d’éloquence et de débats de 08 pays francophones en l’occurrence du Bénin, di Burkina Faso, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, du Gabon, du Niger, de la RDC et du Togo, possédant les compétences et capacités à exprimer librement leurs points de vue dans le cadre de la célébration de la Journée Internationale de la Francophonie 2022.

« Après 7 ans, nous pouvons être fier d’affirmer sans équivoques que nous sommes allés au-delà en contribuant efficacement à l’épanouissement d’un millier de jeunes togolais et francophones en construisant avec eux des moyens leur permettant de prendre conscience de leurs aptitudes et de les développer, de les expérimenter et de les exprimer en vue de susciter en eux une citoyenneté active et responsable », a déclaré Frédéric Tsatsu, promoteur et délégué général des JVF et des RIDEF.

La secrétaire générale du ministère de la culture et du tourisme, Lamie Koriko Sanvee a pour sa part salué ces initiatives de la JUNA-Togo.

« Les thématiques des JVF et des RIDEF 2022 cadrent parfaitement avec la vision du chef de l’Etat, pour qui la conscience citoyenne et les valeurs républicaines sont le socle de son ambition pour le développement du Togo et revêtent un intérêt particulier pour le gouvernement, en ce que face aux nombreux défis que font face notre monde actuel fortement globalisé, la feuille de route gouvernementale priorise l’émergence de la jeunesse responsable et engagée, une jeunesse partenaire et actrice du développement économique, social et culturel », a-t-elle ajouté.

Notons qu’en marge des RIDEF, il sera mis sur les fonts baptismaux la Conférence Africaine des Arts de la Parole (CAAP) qui se veut une organisation faîtière des structures promotrices des jeux d’oralité et organisatrices de championnats et d’événements liés aux arts de la parole en Afrique.

Max D.

 

sexy cheating aunty shreya.sex videos
bigtit amateur sucks sex agents cock. www.freesexstories.pro