Togo: CJF COVID19 encourage les productions médiatiques sur la Covid-19

0
385
avgle my wife jello ass. pron pendeja petera de glew.

La Coalition des journalistes francophones contre la Covid-19 (CJF COVID-19) a, en collaboration avec le Club Union Africaine Togo, organisé samedi à Lomé une séance de sensibilisation des journalistes sur la Covid-19. L’initiative s’inscrit dans le cadre de la continuité de la campagne contre la Covid-19 qui s’est déroulée au cours de la première semaine du mois de janvier. La séance a été également marquée par la récompense des meilleures productions des médias sur la maladie.

Selon Dr Ebenezer Agbetiafa, directeur préfectoral de la santé-Golfe, il est vrai que la courbe de la contamination a beaucoup fléchi ces derniers temps mais cela ne veut pas dire que la maladie est finie.

« Actuellement il y a des jours où on n’a qu’un, deux ou trois cas. En dehors de ça, le gouvernement a levé récemment à travers un communiqué les mesures coercitives. On apprend aussi sur le plan international que certains pays dont la France veulent laisser tomber le pass vaccinal. Tous ces éléments font croire aux gens que la Covid-19 est finie. Même si la Covid-19 dérange moins, elle est bien présente. C’est pour cela que le gouvernement dans son communiqué conditionne toujours l’accès aux lieux publics par la présentation d’une preuve vaccinale », a-t-il indiqué.

Dr Agbetiafa ajoute que les pays qui ont banni le pass vaccinal sont ceux dans lesquels toute la population est presque vaccinée.

« Si on a la preuve que toute la population est vaccinée pourquoi encore demander aux gens de présenter le pass vaccinal. Ce qui n’est pas le cas chez nous. Au Togo, moins de 30% de la population est vaccinée. Il est donc normal que le gouvernement demande à ce que le pass vaccinal soit présenté avant d’avoir accès à certains lieux. Nous exhortons la population à respecter rigoureusement tout ce qui est dit dans le dernier communiqué du gouvernement tout en mettant un accent particulier sur la vaccination et le respect des gestes barrières », a-t-il précisé.

De son côté, le président de la CJF COVID-19, Issifou Kenanou a souligné que cette séance de sensibilisation vise à accompagner le partenaire One, une ONG basée au Sénégal, qui a décidé de réaliser certaines activités dans le cadre de la campagne contre la Covid-19.

« Nous avons organisé cette rencontre à l’endroit de nos confrères journalistes pour susciter des productions médiatiques et rappeler à la population que le fait qu’il y a eu un allègement et une levée des mesures restrictives ne signifie pas que la Covid-19 est finie. Il faut qu’on apprenne à se réorganiser et à vivre avec la maladie. La manière dont les gens devraient vivre et reprendre la productivité, les journalistes ont quelque chose à apporter », a laissé entendre Issifou Kenanou.

La séance a été une occasion pour la coalition de récompenser les meilleures productions réalisées par des médias dans le cadre de cette campagne contre la Covid-19. Il s’agit des productions de la télévision « Espoir 47 » dans la catégorie télé, de la radio « Mokpokpo » dans la catégorie radio et du site d’informations civicmedias dans la catégorie presse écrite.

La CJF COVID-19 est une organisation internationale qui est née sur l’initiative du partenaire One qui dans le cadre de ses différents campagnes, s’est rendu compte que les formations au niveau international sont souvent fermées du point de vue linguistique. Mieux, tous les documents en termes de recherches, d’indicateurs, de financement etc., sont produits en Anglais et donc peu accessibles dans l’espace francophone. La coalition se positionne pour faire le plaidoyer et le lobbying auprès des décideurs pour qu’au niveau francophone ces informations puissent être aussi accessibles.

sexy cheating aunty shreya.sex videos
bigtit amateur sucks sex agents cock. www.freesexstories.pro