Togo: ACES-Afrique s’engage contre l’érosion côtière via son Festival « Demain il fera beau »

0
252
avgle my wife jello ass. pron pendeja petera de glew.

L’Association Culturelle pour l’Education et le Social en Afrique (ACES-Afrique) ne compte plus rester les bras croisés face à l’érosion côtière au Togo. Elle a lancé samedi dernier à Aneho (45 km à l’Est de Lomé) la 3e édition de son Festival « Demain il fera beau ». L’événement consiste à sensibiliser et à éduquer la population sur le fléau à travers le slam.

La 3e édition du Festival « Demain il fera beau » a été lancée au bar-restaurant « Miadjoe » à Aneho sous le thème: « Lutte contre l’érosion côtière pour la sauvegarde du patrimoine culturel ».

L’événement est rendu possible grâce au Fonds d’aide à la culture (FAC), l’Institut Français, le Programme d’appui de la lutte contre l’érosion côtière et sa marraine, Kayi Dogbé.

Il entend amener les populations à une prise de conscience et à mener des actions pour corriger le tir.

ACES-Afrique s’engage à cet effet à utiliser le slam pour sensibiliser la population sur le phénomène.

« Pour cette édition spéciale, nous sommes sur l’embouchure à Aneho pour parler de l’érosion côtière qui fait beaucoup de victimes dans les Lacs. Il est question de jauger un peu le niveau de notre art et de voir comment on peut l’utiliser pour sensibiliser, éduquer, informer, former la population face à l’érosion côtière qui est due aux changement climatique que beaucoup n’arrivent pas en parler pour sauver la population », a indiqué Ekue Kounke alias Kaporal Wisdom.

Le lancement a enregistré la présence des autorités de la préfecture des Lacs et de la marraine de l’événement, Kayi Dogbe, honorée pour son soutien indéfectible à ACES-Afrique. Cette dernière donne les raisons de son soutien au Festival.

« L’avancée inquiétante de la mer nous interpelle tous. Si nous croisons les bras chacun dans notre coin, elle risque d’arriver dans nos chambres à coucher. C’est ce qui m’a incité à accompagner ce festival », a-t-elle ajouté.

Au cours du lancement, 11 jeunes slameurs ont fait des prestations en lien avec le thème retenue pour cette édition dans le cadre du championnat national du slam patriotique. A l’issue, Amedegnato D’NSI a été proclamé lauréat par le jury. Tous les participants ont reçu chacun une attestation et un lot de cadeaux. Par ailleurs, le volume 2 de l’album des jeunes slameurs intitulé « Les Messagers de la République a été présentée.

Pour la suite des activités du Festival, les membres d’ACES-Afrique ont procédé dimanche matin à la mise en terre de 300 cocotiers le long de la côte à Aneho. La soirée a été marquée par un concert 100% live.

sexy cheating aunty shreya.sex videos
bigtit amateur sucks sex agents cock. www.freesexstories.pro