CNAP: les vraies raisons du départ de l’ANC, selon le MRC

0
331
avgle my wife jello ass. pron pendeja petera de glew.

L’Alliance nationale pour le changement (ANC) a présenté jeudi un tableau comparatif de sa position par rapport aux conclusions de travaux de la Concertation Nationale entre Acteurs Politiques (CNAP) et rappelé les raisons de la suspension de sa participation aux travaux. Vendredi, comme à son habitude, le Mouvement des Républicains Centristes (MRC) a trouvé à dire au sujet de cette sortie. Pour la formation politique d’Abass Kaboua, l’ANC n’a raconté que des mensonges.

L’ANC a informé jeudi la presse que son président, Jean-Pierre Fabre a été reçu le 21 juillet 2020 par le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires, Payadowa Boukpessi à l’initiative ce dernier. Le parti a indiqué qu’à cette occasion, M. Boukpessi a fait part de l’intention du gouvernement d’enclencher le processus devant aboutir à l’organisation des élections régionales au plus tard fin décembre 2020. Pour le gouvernement, les réformes électorales viendraient après la mise en place des institutions, de sorte que l’opposition et le gouvernement travailleraient ensemble au sein des institutions, a l’amélioration du cadre électoral.

Jean-Pierre Fabre a saisi l’occasion pour exprimer une série de préoccupations de son parti et des partis de l’opposition.

La sortie de l’ANC n’a pas eu un écho favorable auprès du MRC. Selon le parti d’Abass Kaboua, elle montre clairement que l’ANC et UNIR sont en copinage dans les coulisses depuis. Le MRC soutient que l’ANC n’est qu’une piètre négociatrice qui a toujours négocié en position d’extrême faiblesse. Ce qui montre à suffisance son inconséquence et incohérence.

« Nous pouvons dire sans trembler que l’ANC à part, porter les revendications pour son propre intérêt, l’on doit se rendre à l’évidence que son agenda n’est imbu que d’hérésie et de mensonges monstrueux. Son agenda politique est vide et vierge. Sinon comment comprendre que les travaux de la CNAP qui ont débuté en janvier 2021 avec la présence effective de ce parti jusqu’à l’avant-veille de la fin, l’on peut tenter de dire qu’il a raison. Mais, c’est parce qu’il n’a pas de bonnes idées à proposer ni à défendre. Il a tout simplement préféré rester un simple accompagnateur et c’est tout », lit-on dans sa déclaration liminaire.

En ce qui concerne sa participation aux travaux de la CNAP, l’ANC relève les points saillants relatifs à la nomination du tiers des membres du Sénat, au statut de l’opposition, à l’authentification des bulletins…

Mais le MRC affirme que l’ANC a plutôt quitté la CNAP le jour où les participants devraient débattre du point B de ses propres propositions relatives aux mesures d’apaisement qui devrait permettre à tous les fils et filles notamment, Mgr Philippe Fanoko Kpodzro, Francois Akila-Boko, Jean-Pierre Gbikpi, Agbeyome Kodjo, Tikpi Atchadam, Marc Mondji etc. en exil de retourner au bercail.

« Les responsables de l’ANC sont tout simplement des criminels fantastiques devant ce sujet capital, ils ont choisi claquer la porte parce qu’ils venaient brusquement de réaliser que la présence de ceux-là réduirait drastiquement leur chance de remporter le maximum de siège aux élections régionales. Et avec cette idée, ils ont tout simplement esquivé les discussions sous cet angle, ceci s’appelle du sadisme. Ils sont ceux qui prennent du plaisir à voir les autres souffrir », fait savoir le parti dans son document.

sexy cheating aunty shreya.sex videos
bigtit amateur sucks sex agents cock. www.freesexstories.pro

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici