Togo: le PNUD et le FAIEJ soutiennent l’innovation entrepreneuriale à travers la FTAI

0
233
avgle my wife jello ass. pron pendeja petera de glew.

Le laboratoire d’accélération des Objectifs du développement durable (ODD) du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD-Togo), en collaboration avec le Fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (FAIEJ) a lancé lundi à Lomé un projet de soutien au développement des projets entrepreneuriaux à fort caractère innovant au Togo. Il s’agit de la « Facilité Togolaise pour l’Accélération et l’Innovation » (FTAI). Le lancement de ce projet a été présidé par le directeur de cabinet du ministère du développement à la base, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, Yawotsè Vovor en présence du représentant résident du PNUD-Togo, Aliou Dia et de la directrice générale du FAIEJ, Sahouda Gbadamassi-Mivédor. Il a été couplé de l’appel à candidature pour la sélection de la première cohorte de 10 PME/Sociétés coopératives bénéficiaires de la facilité.

La FTAI consiste à accompagner les entrepreneurs émergents, promoteurs des entreprises en croissance pour devenir des champions nationaux et les start-ups à bien démarrer les entreprises innovantes. Le projet permet également de soutenir les incubateurs pour une meilleure offre d’incubation afin de contribuer davantage à la création d’entreprises et de l’emploi pour les jeunes.

ll est arrimé sur la feuille de route présidentiel 2025, notamment les réformes et projets prioritaires du gouvernement et appuiera dans un premier temps les projets dans les secteurs notamment transformation agroalimentaire, services et logistiques, TIC, agriculture et élevage.

« C’est une facilité qui agit comme un fonds permettant d’accélérer les entreprises notamment les PME avec 3 ans minimum d’existence. Elle met également l’accent sur l’innovation qui propulse l’activité en entreprise. Le but est de faciliter le financement de l’innovation qui est risqué. Bref, le PNUD met des ressources à la disposition des PME pour les aider à passer cette étape. L’autre volet du projet consiste à certifier les incubateurs pour qu’ils puissent donner un encadrement de qualité aux start-ups qui pourront avoir une subvention pour lancer leur innovation et être accompagnés au niveau du crédit supplémentaire auprès des institutions financières partenaires du FAIEJ », a expliqué Komi Aokou, responsable de l’exploration laboratoire d’accélération des ODD PNUD.

Selon le représentant résident du PNUD-Togo, la FTAI constitue le volet phare du « Projet d’appui à la promotion de l’entrepreneuriat et du secteur privé pour la création d’emplois durables », financé à 5 770 000 dollars US soit environ 3 100 000 FCFA sur une période de 4 ans, de 2021 à 2024.

« Le projet en question vise à contribuer à la réalisation des Objectifs de Développement Durable et des axes 2 « Dynamiser la création d’emplois en s’appuyant sur les forces de l’économie » et 3 « Renforcer l’inclusion et l’harmonie sociales et garantir la paix » de la Feuille de Route Gouvernementale 2025. Le PNUD se propose donc de consacrer chaque année au moins 265 millions de FCFA au financement de la Facilité », a ajouté Aliou Dia.

Pour sa part, la directrice générale du FAIEJ a relevé que nombre de projets peinent à inonder le marché avec leurs produits innovants, faute de moyens pour augmenter leur production ou pour sortir un prototype commercial. Mme Gbadamassi-Mivédor précise qu’en dehors du risque spécifique à chaque activité, le risque lié au lancement des projets à caractère innovant l’est encore plus du fait de l’incertitude et des réticences auxquels se heurtent souvent les innovateurs en quête de financement.

« La FTAI vient à point nommé puisqu’elle offre un mécanisme d’absorption du risque lié à l’accompagnement des jeunes entreprises en croissance et au lancement des projets innovants qui peuvent avoir une forte valeur ajoutée pour l’économie nationale. Elle vise aussi à mettre l’accent sur l’accélération de la croissance des entreprises innovantes et ambitieuses, en se focalisant sur les investissements à impact pour le développement tel que visé par la feuille route gouvernemental 2020-2025 », a-t-elle déclaré.

Notons que pour bénéficier de la FTAI, il faut faire au moins un chiffre d’affaires annuel de 60 millions, comme le stipule la charte des PME au Togo. Les dossiers de candidature sont disponibles sur le site du PNUD et du FAIEJ.

sexy cheating aunty shreya.sex videos
bigtit amateur sucks sex agents cock. www.freesexstories.pro

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici