La CNAP fait des propositions au gouvernement, à la CENI et aux partis politiques

0
557
avgle my wife jello ass. pron pendeja petera de glew.

Les travaux de la Concentration nationale entre Acteurs Politiques (CNAP) ouverts le 19 janvier dernier ont pris fin mardi à Lomé. 17 partis politiques ont pris part à la rencontre. A l’issue, une série de propositions a été faite à l’endroit du gouvernement, de la CENI et des partis politiques.

La CNAP a été initiée suite à la décision du conseil des ministres du 23 décembre 2020 relative à la communication du ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires, concernant la rencontre qu’il a eue avec les partis politiques dans le cadre de la préparation de élections régionales.

Les questions prévues pour être discutées sont relatives aux propositions d’amélioration du cadre électoral, des lois sur les manifestations pacifiques et publiques, la décentralisation et liberté locale, la charte des partis politiques. Les points spécifiques tels que le fichier électoral et les mesures d’apaisement étaient également au cœur des échanges.

Les partis politiques ayant présenté des candidats à au moins l’une des trois dernières élections au Togo, notamment les élections législatives de 2018, les élections locales de 2019 et l’élection présidentielle de 2020, ont été conviés à la rencontre. Sur les 21 partis politiques remplissant ces conditions, 17 ont initialement pris part aux travaux.

Après 6 mois d’intenses activités caractérisées par 17 réunions du comité d’appui et 11 séances plénières, la CNAP est parvenue à établir une série de propositions à l’endroit du gouvernement, de la CENI et des partis politiques.

Lesquelles propositions seront transmises au gouvernement pour examen.

« Ces propositions portent sur le cadre électoral, notamment le code électoral (29 propositions), la constitution (4 propositions), la loi fixant les conditions d’exercice de liberté de réunions et de manifestations pacifiques publiques (2 propositions), la charte des partis politiques (7 propositions), la loi portant décentralisation et liberté locale (3 propositions), le statut de l’opposition (1 proposition), les mesures d’apaisement (3 propositions) et le cadre permanent de concertation (3 propositions) », a indiqué Payadowa Boukpessi, ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires, à l’issue des travaux sans aller dans les détails.

sexy cheating aunty shreya.sex videos
bigtit amateur sucks sex agents cock. www.freesexstories.pro

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici