Togo: Des souscripteurs de J-Global se désengagent des actions d’Alogno Ayivi

0
134

Un groupe de souscripteurs de la société J-Global Capital International SA a dénoncé la semaine dernière la lenteur du remboursement de leurs capitaux. Mercredi, un autre se réclamant la vraie association des souscripteurs et partenaires de cette société a exprimé son désaccord à ce groupe. Il dit ne pas reconnaître ce groupe dont le porte-parole se trouve être Bertrand Alogno Ayivi et se désengage de toutes ses actions.

Selon le président de cette association, John Luc, les membres du groupe que dirige Bertrand Alogno Ayivi n’ont jamais été présents aux réunions virtuelles, physiques et aux différentes discussions avec la société. De surcroît, M. Ayivi s’est autoproclamé au nom des souscripteurs de J-Global Capital International SA alors qu’il n’a jamais été souscripteur ni partenaire.

« C’est dans ce sens que nous association de souscripteurs et partenaires de J-Global Capital International SA, tout en se désengageant des actions de ce monsieur connu pour ses basses besognes, ses coups bas et d’une moralité douteuse, nous dénonçons avec la dernière rigueur l’attitude malsaine et la méthode de voyous de cet opportuniste, en faisant de cette affaire une affaire personnelle dont lui seul connaît l’objectif, et nous le demettons de ses fonctions de porte-parole des victimes de J-Global Capital International à compter de ce jour sous peine de poursuite judiciaire », a-t-il déclaré.

L’association des souscripteurs et partenaires de J-Global Capital International SA compte créer un climat de confiance entre la société et ses partenaires. Elle négocie avec la société le remboursement des capitaux dans un bref délai et l’aide avec des propositions d’un plan de sortie de crise.

« Nous avons déjà commis deux avocats qui sont en train de traiter notre dossier avec la société et nous pouvons d’ores et déjà annoncer à nos collègues que les choses vont bon train », a-t-il ajouté.

L’association affirme son soutien à la société et à son Président Directeur général, John Dogbévi et l’invite à prendre en considération ses propositions faites lors de leurs dernières réunions telles que revoir les dates de paiement des capitaux et les programmations qui sont aujourd’hui source de frustration.

Par ailleurs, elle exhorte les partenaires et souscripteurs à s’armer de patience et à privilégier les voies de négociations et de dialogue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici