Togo: la Semaine de la presse se substitue aux JPO de la presse

0
340
avgle my wife jello ass. pron pendeja petera de glew.

La 1ère édition de la Semaine de la presse a été lancée lundi à Lomé par le Conseil national des patrons de presse (CONAPP). Le lancement de cette semaine dédiée à la presse togolaise a enregistré la présence du représentant de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC), Mathias Ayéna et du Directeur de cabinet du ministère de la communication et des médias, Franck Missité.

La Semaine de la presse intervient après les 7 dernières éditions des Journées portes de la presse (JPO) organisées par le CONAPP depuis 7 ans. Elle se tient dans le cadre la Journée mondiale de la liberté de la presse qui sera célébrée le 3 mai prochain autour du thème : « L’information comme bien public ».

« Depuis l’adoption le 7 janvier 2020 du code de la presse et de la communication, la presse togolaise est entrée dans une nouvelle ère de mutation et de défis qui mettent en jeu les valeurs qui fondent le socle de son action professionnelle et de sa responsabilité sociale. Une réalité qui s’impose aux professionnels de médias, la revue à la hausse des critères d’exigence de leur métier qui s’accentue, tout en notant la responsabilité de l’Etat, appelé à plus de compréhension, de flexibilité à la juste mesure et de soutien financier à la hauteur des enjeux nouveaux. La semaine de la presse se veut un instrument destiné à faire justement le diagnostic de ses enjeux, à fonder les critères moraux et pragmatiques de la presse pour définir le cercle des attentes des autorités et du public envers le journaliste », a expliqué Arimiyao Tchagnao, le président du CONAPP.

Pour sa part, M. Missité a souligné que le ministre de la communication adhère entièrement au passage des JPO de la presse à la Semaine de la presse.

« Le monde est en perpétuelle mutation et cela nous impose tous une adaptation. Le passage des JPO de la presse à la Semaine de la presse est donc indubitablement une de ses adaptations qui aujourd’hui permet à la presse togolaise se rebondir et de se projeter vers une ère de modernisme et de modernité », a-t-il ajouté.

Procédant au lancement, le représentant de la HAAC, Mathias Ayéna est largement revenu sur les dispositions du nouveau code de la presse et de la communication. Il a insisté sur le statut du journaliste et le moratoire de 3 ans pour se conformer à la loi.

Plusieurs activités sont prévues dans le cadre de cette édition de la Semaine de la presse. Juste après le lancement, une conférence inaugurale portant sur le thème « la presse face aux défis présents et futurs » a été animée par le doyen Franck Assan. Pour la suite, il est prévu des rencontres d’échanges entre médias et représentants des sociétés d’Etat, para-étatiques et privées avec des temps d’antenne et des espaces qui leur seront offerts gratuitement  dans les journaux, sur les radios et télévisions pour leur permettre de parler de leurs activités et vanter leurs produits et services.

Une rencontre d’échanges est également prévue le jeudi 29 avril entre la presse et les attachés de presse et chargés de communication des institutions et sociétés. Une autre rencontre aura lieu le vendredi 30 avril entre les journalistes togolais et les responsables d’organisations professionnelles des médias du Bénin.

L’apothéose est prévue pour le 3 mai prochain et sera marquée par la signature de la convention collective à titre conservatoire.

sexy cheating aunty shreya.sex videos
bigtit amateur sucks sex agents cock. www.freesexstories.pro

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici