Les initiatives « 1000 jeunes filles » et « Génération égalité » du Togo reçoivent le soutien des Nations Unies

0
200

La Présidente de l’Assemblée nationale togolaise, Yawa Djigbodi Tsègan s’engage à être la porte-voix de jeunes filles et femmes africaines au forum « Génération Egalité » prévu en juin prochain à Paris en France. La Championne de l’initiative « femmes africaines à l’horizon 2063 » a donné le top départ de cette campagne de haut niveau qui reçoit un fort soutien des Nations Unies avec l’appui déterminant de la Vice-Présidente de la République du Libéria et des chefs d’Etats de la sous-région ouest-africaine.

Ce projet se situe dans la droite ligne de la 4ème conférence mondiale sur les femmes, organisée à Beijing en 1995 et qui avait marqué un tournant important sur le programme mondial d’égalité du genre. L’examen et l’évaluation des 25 ans de mise en œuvre des actions stratégiques du programme d’action de Beijing ont permis de noter que malgré des progrès indéniables réalisés, des changements réels ont été lents pour la majorité des femmes et des filles à travers le monde. A la suite de Beijing, un forum international est prévu à Paris en juin 2021 sur la « Génération Egalité ». C’est donc pour porter la voix des femmes leaders africaines à cette importante rencontre que l’initiative « When Africa Women Lead » est lancée.

La campagne de haut niveau dénommée « When Africa Women Lead », sous le leadership de la Présidente de l’Assemblée nationale togolaise est en partenariat avec cinq autres pays de la sous-région ouest africaine notamment le Bénin, le Burkina-Faso, le Ghana, la Guinée, et le Libéria. Elle viendra relever ce défi important pour la réalisation des aspirations des objectifs de développement durable des Nations Unies à l’horizon 2030 et de l’Agenda 2063 de l’Union africaine.

Différents soutiens ont été réitérés au Togo mercredi au cours du webinaire de lancement de la plateforme 1000 jeunes filles « 1000girls.org » avec la participation d’éminentes personnalités à l’instar de Mme Diene Keita, Directrice exécutive adjointe, chargée des programmes de l’UNFPA, Assistante du Secrétaire Général des Nations Unies, de Dr Jewel Howard-Taylor, Vice-Présidente du Libéria et des Présidents des Assemblées nationales sœurs de la sous-région ouest-africaine.

Intervenant sur le sujet, Mme Diene Keita a salué le leadership exceptionnel du Président de la République, Faure Gnassingbé, axé sur le développement inclusif et un fort engagement en faveur de la promotion du genre et des droits de la femme. Elle a félicité les plus hautes autorités du Togo pour avoir maintenu la dynamique des Objectifs de Développement durable (ODD) et la feuille de route de Béijing+25 tout en saluant l’appui d’autres pays à cette initiative dans le cadre du Chapitre Africain de la Génération Égalité #AfricaGenEquality.

« Vous avez également démontré l’engagement continu du Togo en faveur des droits des femmes en Afrique et dans le monde. L’UNFPA est heureuse de se joindre et de soutenir cette initiative des autorités togolaises en collaboration avec d’autres pays de la sous-région ouest-africaine. Je reste convaincue que l’agenda 2030 des Nations Unies et l’agenda 2063 pour un futur égalitaire que nous voulons ne peuvent se réaliser que si les femmes jouissent de leurs droits de participer pleinement au développement de leur continent », a indiqué Mme Diene Keita.

Diene Keita a annoncé en outre que ce leadership du Togo apporte un soutien sans précédent au processus d’valuation de la mise en œuvre du plan d’action de Béijing+25 et balise la voie pour le forum de haut niveau prévu à Paris en juin prochain. Elle a conclu son intervention en lançant un appel au renforcement de l’instruction des filles et de l’autonomisation des femmes.

Pour sa part, la première femme Vice-Présidente de la République du Libéria, Dr Jewel Howard-Taylor a salué la mise en place de cette plateforme pour faire entendre la voix des filles africaines et faire valoir leur vision de la femme à l’horizon 2063. Elle a invité les filles à oser et à s’armer de courage pour faire face aux difficultés dans la marche vers une génération égalité.

Elle a invité les personnalités influentes d’Afrique à rejoindre cette plateforme « 1000girls.org », un canal propice pour interagir avec les jeunes filles et discuter des questions de l’avenir du continent et de la contribution des femmes au développement de l’Afrique.

Le plaidoyer africain de haut niveau sur la Génération égalité porté par le Togo permet d’accompagner les jeunes filles en matière de leadership féminin et de définir le modèle de la femme africaine de demain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici