Communications électroniques: ARCEP édicte de nouveaux principes tarifaires à Togocel et Moov

0
514
avgle my wife jello ass. pron pendeja petera de glew.

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) poursuit le ménage au sein du secteur de la communication au Togo. Vendredi, elle a annoncé un certain nombre de mesures relatives aux tarifs de communication et aux services télécoms. Les nouvelles mesures sont prises au profit des consommateurs.

Dans un communiqué publié vendredi dernier, l’ARCEP rappelle les principes de tarification juste et raisonnable qui doivent dorénavant régir les offres. Par ailleurs, elle invite les acteurs des télécoms à renforcer la transparence et la comparabilité des offres disponibles sur le marché permettre aux consommateurs d’orienter leurs choix.

Dans ce sens, l’ARCEP oblige les opérateurs à communiquer aux utilisateurs, de façon claire et sans équivoque, les tarifs de base applicables en dehors de tout forfait ou promotion (quelles que soient les unités de tarification utilisées) par unité de valeur en FCFA, pour une minute de communication voix, par SMS et par mégaoctet.

Il en est de même pour les tarifs et des promotions qui doivent également mettre en évidence les tarifs réels appliqués par unité de valeur en FCFA.

« Ceux-ci doivent également communiquer les tarifs de toutes les options permanentes relatives à chaque offre de base ainsi que tous les avantages y liés, sous quelque forme que ce soit », précise le communiqué.

Toujours pour l’ARCEP, « le crédit sur une carte SIM ne peut plus être considéré comme expiré, tant que la carte SIM est active ».

Une mutation similaire est également imposée pour les forfaits téléphoniques, qui doivent avoir une durée raisonnable au regard du montant de souscription et clairement portée à la connaissance des consommateurs.

Pour finir, l’ARCEP demande une réduction des coûts de transfert de crédit de communication, et d’accès aux services d’assistance clientèle, avec le premier qui ne doit pas dépasser 3% du montant transféré. Le second ne peut être facturé à plus de 20 F CFA par appel, quelle que soit la durée de l’appel.

sexy cheating aunty shreya.sex videos
bigtit amateur sucks sex agents cock. www.freesexstories.pro