Sport: le Réseau Olympafrica en concertation à Lomé

0
141

Lomé, la capitale togolaise accueille depuis mardi la réunion du Réseau Olympafrica. La rencontre organisée par la Fondation internationale Olympafrica a été ouverte par Tchagnani Ouro Gandi, représentant du ministre en charge des sports en présence de la chargée de programmes à la Fondation internationale Olympafrica, Ndiaté Sall et du président du Comité national Olympique du Togo (CNO-Togo), Deladem Akpaki.

La réunion du Réseau Olympafrica se tient tous les 2 ans. Celle qui démarre ce jour à Lomé regroupe 14 pays de l’Afrique francophone et lusophone.

Pour Mme Ndiaté Sall, il s’agit d’une réunion de partage d’expériences et d’informations.

« C’est une réunion des directeurs de centres Olympafrica qui permet de faire l’évaluation de nos programmes et de voir comment amorcer les 2 prochaines années. Elle sera meublée par des formations sur la nouvelle discipline sportive le ‘Teqball’. Chaque directeur de centres va présenter ce qui est fait dans son pays », a laissé entendre Mme Sall.

L’organisation de cette rencontre répond à un double impératif, celui de renforcer les compétences des directeurs des centres Olympafrica pour une gestion efficiente et efficace mais également de favoriser au sein desdits centres la culture chez les pensionnaires des valeurs de l’olympisme.
L’objectif poursuivi par la Fondation internationale Olympafrica est de permettre aux acteurs du sport de se réinventer et de se doter des outils pour s’adapter à la nouvelle donne, la pandémie à la Covid-19.

Le grand défi pour les acteurs du mouvement sportif en Afrique c’est d’être à l’avant-garde de la pratique du sport afin démystifier la pandémie à la Covid-19.

Pour le Président du CNO-Togo, c’est un grand honneur pour le Togo d’abriter cette rencontre.

« La réunion du réseau Olympafrica qui s’ouvre ce jour à Lomé démontre le caractère fédérateur du sport et la capacité de résilience à toute épreuve qu’il fait développer à ses acteurs. Cette marque de confiance de la Fondation internationale Olympafrica à l’endroit du CNO-Togo est pour notre pays, une source légitime de fierté pour l’institution que nous avons l’insigne honneur de représenter, pour le grand bénéfice du Mouvement sportif togolais », a déclaré M. Deladem Akpaki.

Procédant à l’ouverture des travaux, le représentant du ministre en charge des sports a indiqué que l’une des préoccupations majeures des gouvernants et acteurs sportifs actuellement est la problématique de la pratique du sport dans le respect du protocole sanitaire lié à la Covid-19.

« A cet effet, je ne doute pas un seul instant que les experts qui interviendront au cours de cette rencontre, aborderont les aspects liés aux mesures barrières édictées pour limiter la propagation de la Covid-19 en milieu sportif afin de soutenir les efforts des gouvernements de nos pays dans la lutte contre cette pandémie. Cela permettra également d’apporter une valeur ajoutée aux récipiendaires de cette session de formation pour une meilleure intégration du protocole sanitaire de lutte contre la Covid-19 en milieu sportif dans la gestion des centres Olympafrica. J’invite les participants à tirer à meilleur profit des informations qui seront données par les différents experts pour améliorer leurs connaissances », a ajouté M. Ouro Gandi.

Déjà dans l’après-midi du premier jour de cette rencontre prévue pour 5 jours, les participants ont fait des démonstrations de la nouvelle discipline sportive dénommée « Teqball » et qui a été créée en Hongrie. Il s’agit du sport mixant le football et le tennis de table. Ce sport permet le développement des capacités techniques et physiques des joueurs. Il se pratique sur une table incurvée qu’on appelle « TeqBoard ». C’est un Sport mixte sans faire de différences en genre ou en nombre.

Il se joue en un contre un ou en double. Les matchs se jouent en 12 points avec un point d’écart ; les joueurs alternent le service tous les 4 points. Toutes les parties du corps sont autorisées sauf les mains.

Les règles imposent un service derrière la ligne de La partie adverse avec un maximum de trois touches de balle pour renvoyer le ballon à l’adversaire, il est interdit d’enchainer deux touches avec la même partie du corps.Autre règle, il est interdit de renvoyer à l’adversaire, le ballon plus de 2 fois de suite avec La même partie du corps.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici