UAJ : Le prochain Comité Exécutif se dessine

0
260

L’élection du Comité Exécutif de l’Union Africaine de Judo (UAJ) se déroulera en mai prochain au Maroc. Conduits par le Tchadien Abakar Djermah Aumi qui veut briguer la présidence de l’instance continentale du judo, cinq candidats dont le Zambien Alfred Foloko, le Togolais Deladem Akpaki, le Burundais Valery Manirakiza, l’Ivoirien Dabonne Seydou et la Princesse du Swaziland, Thobile Magagula, titillent les sommets pour redonner une nouvelle dimension au judo africain.

Après la journée de réflexion de février 2020 organisée à Lomé sur l’avenir du judo africain, les présidents des fédérations membres de l’UAJ ont très vite compris le nouvel élan qu’il faut donner à la discipline. Autour de Me Abakar Djermah Aumi, président de la Fédération tchadienne de judo, co-initiateur de la rencontre de Lomé, de riches discussions assorties de recommandations ont été faites pour redorer le blason du judo africain.

Auréolé de sa belle expérience et judoka lui-même (ceinture noire 5ème dan), Me Abakar Djermah Aumi est candidat au poste de président de l’UAJ. Directeur sportif de l’institution de 2016 à 2021, celui qui maîtrise les rouages du judo africain, félicité d’ailleurs à plusieurs occasions par le président sortant de l’UAJ, Habib Sissoko, pour l’organisation réussie des compétitions africaines de judo au Tchad, le président du Comité olympique et sportif du Tchad est le grand favori de cette élection.

Entouré d’une équipe dynamique et compétente dont le président de la Fédération zambienne de judo, Alfred Foloko, candidat au poste de vice-président de l’UAJ, le président de la Fédération togolaise de judo, Deladem Akpaki, candidat au poste de Chairman, le président de la Fédération burundaise de judo, Valery Manirazika, qui fait acte de candidature au poste de Trésorier Général, le président Fédération ivoirienne de judo, candidat au poste de vice-président, et la présidente de la Fédération de judo du Swaziland, la Princesse Thobile Magagula, qui veut briguer le Secrétariat Général de l’UAJ, Me Abakar Djermah Aumi est déterminé à redonner au judo africain, ses lettres de noblesse.

Officiellement soutenu par le président de la République du Tchad, le Maréchal Idriss Déby Itno, Me Abakar Djermah Aumi a toutes les cartes en main ; lui qui organise une grande rencontre en février prochain sur le judo africain au Tchad, en prélude aux élections de mai 2021 et surtout pour faire le suivi des recommandations de l’initiative de Lomé.

« Je suis de ceux qui pensent qu’il ne faut pas parler de difficultés mais qu’il faut parler de réussite. Une fois présidant de l’Union africaine de judo, nous nous attèlerons à consacrer notre vision partagée qui est celle du judo que nous rêvons pour notre continent et pour la génération future », déclare Me Abakar Djermah Aumi.

Lentement mais sûrement, le Tchadien et son équipe se préparent à jouer les premiers rôles pour un meilleur développement du judo sur l’échiquier international.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici