Togo: Des acteurs de la société civile outillés sur le projet d’appui aux CDN

0
201

Il s’est tenu vendredi à Lomé une concertation avec les acteurs de la société civile sur le projet d’appui aux Contributions déterminées au niveau national (CDN). L’initiative s’inscrit dans le cadre de la première phase d’actualisation des CDN. Elle a été l’occasion pour la coordination nationale de présenter aux participants le contexte des changements climatiques, les engagements du Togo, la feuille de route du projet et recueillir leurs perceptions sur les changements climatiques afin d’avoir leur adhésion.

Le projet d’appui aux CDN va aider le Togo à préparer la mise en œuvre des engagements pris en matière de lutte contre les changements climatiques. Il vise à réviser les actions qui ont été déjà définies comme contributions déterminées au niveau national, consolider l’adhésion au plus haut niveau politique et social, et renforcer la communication pour permettre aux parties prenantes de maîtriser ce que c’est réellement.

Selon Aniko Polo-Akpisso, coordonnateur national du projet, cette concertation avec les acteurs de la société civile s’inscrit dans le cadre de l’atteinte du deuxième objectif notamment la consolidation de l’adhésion des parties prenantes.

« Aujourd’hui nous allons présenter le contexte des changements climatiques aux acteurs de la société civile, la participation et les engagements du Togo, la feuille de route que nous suivons pour ce projet pour pouvoir avoir leur adhésion. La finalité est de recueillir leurs perceptions et leurs propositions en termes contributions déterminées au niveau national pour lutter contre les changements climatiques », a ajouté M. Polo-Akpisso.

Merry Yao, chef de division de la lutte contre les changements climatiques à la direction de l’environnement,  a affirmé que le Togo en tant que partie à la convention cadre des Nations unies et l’accord de Paris, doit s’engager puisqu’il est de l’obligation pour toutes les parties de préparer les contributions déterminées au niveau national.

« Il s’agit des actions à mener dans le sens de la réduction des émissions de gaz à effet de serre pour contribuer aux efforts mondiaux de lutte contre le changement climatique en maintenant de réchauffement en dessous de 2°c. Nous ne sommes pas épargnés par les effets des changements climatiques, donc nous devons contribuer à régler le problème », a laissé entendre Mme Yao.

Les contributions déterminées au niveau national permettent au Togo de gagner à travers les opportunités qu’offrent les différents mécanismes mis en place au niveau de la convention et de l’accord de Paris tels que le Fonds vert pour le climat, le Fonds pour l’environnement mondial, le Fonds d’adaptation, qui allouent des ressources aux différentes parties à travers des projets et des requêtes.

« Nous allons mettre en place des projets de développement qui seront soumis à ces mécanismes financiers afin de bénéficier des ressources et mettre en œuvre des actions sur le terrain pour aider nos populations à mieux s’adapter aux effets des changements climatiques et contribuer à la réduction des gaz à effet de serre à l’utilisation des technologies propres », a ajouté Merry Yao.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici