Projet PIA: le rapport de l’EIES reçoit l’approbation des parties prenantes

0
364

Le gouvernement togolais ne compte déroger aux normes internationales et nationales dans le cadre de la réalisation du projet de la Plateforme industrielle d’Adetikope (PIA). C’est dans ce sens qu’il a instruit l’Agence nationale de gestion de l’environnement (ANGE) de réaliser une étude étude d’impact environnemental et social (EIES) sur le projet. Le rapport de cette étude a été analysé et validé jeudi à Adetikope (25 km de Lomé) après les consultations communautaires de présentation du projet et des impacts aux populations riveraines. La mise en œuvre du document permettra d’atténuer et de compenser les impacts négatifs qui ont été relevés.

La réalisation d’une EIES dans le cadre du projet PIA est la preuve que l’Etat togolais a fait le choix d’une politique de développement durable et a adopté une gouvernance environnementale qui s’inscrit dans les normes qu’il a prescrites. Son but est d’identifier, évaluer et analyser les impacts liés aux activités du projet.

Selon Efanam Adadji, Directeur général de l’ANGE, il s’agit d’un processus qui se déroule en 3 phases.

« D’abord, il y a eu la phase standard où le bureau d’étude Jat Consulting été recruté pour faire relever les impacts sociaux et environnementaux dans un rapport. Ensuite, nous avons eu à faire une contre expertise du rapport. Enfin aujourd’hui, nous sommes à la phase hybride qui donne l’opportunité aux représentants des populations riveraines d’étudier et analyser le rapport pour sa validation », a indiqué Efanam Adadji.

Entre autres impacts identifiés, on note la perte des cultures et de la végétation, la pollution de l’air par les émissions de la poussière lors de la réalisation des travaux de chantier, le bruit, les risques d’accident et de santé-sécurité pour les travailleurs sur le site et les risques sociaux pour les travailleurs étrangers.

« Les impacts significatifs ont fait l’objet d’un plan de gestion environnemental et social. Autrement dit, nous avons proposé des mesures d’évitement ou d’atténuation et de compensation », a laissé entendre Joël Agbémélo Directeur du bureau d’étude Jat Consulting.

Le rapport validé sera envoyé au ministre en charge de l’environnement qui va signer le certificat de conformité environnementale pour la réalisation mise en œuvre effective du projet.

Le projet PIA consiste à la construction par l’entreprise ARISE IIP d’un complexe industriel sur un domaine étatique de 130 hectares à Adétikopé. Il offrira aux investisseurs un cadre pour l’implantation d’usines en vue de la transformation de produits locaux. La plateforme sera dotée d’une infrastructure moderne et de services logistiques multimodaux intégrés notamment, un parking d’une capacité de 700 camions, un parc pour le stockage de conteneurs d’une capacité de 12 500 EVP, un entrepôt pour charger, décharger et transférer les conteneurs, un entrepôt de stockage du coton et d’autres matières premières, une zone de 200 000 m2 dédiée aux autres activités logistiques, des routes et emprises routières.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici