Togo: les résultats du rebasage du PIB et des comptes nationaux de 2016, 2017 et 2018 présentés aux différents acteurs

0
174

Le Produit intérieur brut (PIB) de 2016, sous le système de comptabilité nationale 2008 (SCN2008) passe à 3 574,4 milliards de FCFA contre 2 618,1 milliards suivant le SCN1993, soit une réévaluation de 36,5%. En 2017, le PIB réel est de 3 729,8 milliards  de FCFA, correspondant à un taux de croissance de 4,3% entre 2016 et 2017. Le PIB nominal s’établit à 3 713,6 milliards de FCFA pour la même année. C’est ce qu’on retient des résultats du rebasage du PIB et des comptes nationaux de 2016, 2017 et 2018 du Togo présentés aux différents acteurs mercredi à Lomé par l’Institut national de la statistique et des études économiques et démographiques (INSEED).

Au Togo, le SCN1993 avec année de base 2007 utilisé dans l’élaboration des comptes nationaux, ne permet plus de capter les changements de structures opérés dans l’économie. C’est alors que le pays, à l’instar d’autres pays d’Afrique, a opté pour la migration vers le nouveau système dénommé SCN2008 avec un changement de l’année de base, celle de 2016, c’est-à-dire au rebasage pour être conforme aux exigences de la communauté internationale en matière d’élaboration des comptes.

Selon Koame Kouassi, directeur général de l’INSEED, la migration du SCN93 vers le SCN2008 avec un changement de l’année de base (2016) implique des modifications méthodologiques dans le calcul du PIB.

« Lorsque nous passons du SCN1993 avec l’ancienne année de base (2007) au SCN2008 avec la nouvelle année de base (2016), nous avons une augmentation de 36,5% du PIB. Ce qui suppose qu’il y avait des richesses qui étaient cachées que nous ne prenons pas en compte. Mais, avec la nouvelle méthodologie et la nouvelle année, nous avons pu prendre en compte ces richesses qui proviennent majoritairement des activités informelles », a-t-il expliqué.

M. Kouassi a ensuite indiqué que le changement du SCN n’avait pour but rabaisser le taux d’endettement du pays mais de tenir compte de toutes les activités économiques du pays.

« Le calcul avec le SCN2008 a permis de se rendre compte que le taux d’endettement du Togo était de 52% contre 78% pour le SCN1993. Il n’est donc pas question de rabaisser le taux d’endettement », a-t-il précisé.

Pour sa part, le ministre de la planification du développement et de la coopération Ayawovi Tignokpa Demba la migration du SCN1993 vers le SCN2008 était une exigence pour tous les pays.

« La migration garantit la plus grande comparabilité internationale des économies, et mettre à jour la structure des économies sans cesse en mutation et permettre aux décideurs de mieux élaborer les politiques publiques », a-t-il ajouté.

Notons que ces résultats ont été adoptés le 22 septembre dernier par le conseil des ministres qui a instruit le ministère de la planification du développement et la coopération et l’INSEED de procéder à sa dissémination au public.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici