Le Togo certifé 1er pays africain à avoir éliminé la THA

0
312

Le Togo a été certifié le 22 juin dernier par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), premier pays africain à avoir éliminé la trypanosomiase humaine africaine (THA), une reconnaissance qui fait suite à l’introduction en 2018 d’un dossier pour la certification de l’élimination de ladite maladie comme problème de santé publique. L’information a été portée à la connaissance de la presse lundi à Lomé par la Représentante résidente de l’OMS  au Togo, Fatoumata Diallo et le ministre togolais de la santé et de l’hygiène publique, Prof Moustafa Mijiyawa.

La note de certification du Togo porte la signature de Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, le Directeur général de l’OMS.

« J’ai le plaisir de vous informer que sur la base des éléments probants figurant au dossier consacré à l’élimination de la trypanosomiase humaine africaine (THA) en tant que problème de santé publique au Togo et de la recommandation des experts extérieurs, l’OMS conclut que le Togo satisfait aux critères d’élimination de la THA. Je tiens à vous féliciter pour cette réussite éclatante. L’OMS recommande de continuer à garantir une prise en charge de qualité des patients dans tout le pays. Il convient de poursuivre la surveillance afin de repérer une éventuelle résurgence de la maladie », a écrit Dr Ghebreyesus.

Selon Mme Diallo, la certification du Togo a été faite sur la base des critères bien définis.

« Le Togo ne dispose plus d’aucun cas autochtone de THA au cours des 10 dernières années. Mieux, le pays n’a plus signalé de cas de THA depuis 1996. Au-delà, le pays a fait un suivi et ensuite présenter un dossier bien fourni et documenté de l’historique de la maladie aux comités d’experts externes à l’OMS qui l’ont validé », a-t-elle déclaré.

Pour sa part, Prof Moustafa Mijiyawa a expliqué que l’élimination de la THA au Togo est due aux efforts conjugués de tous les acteurs de la santé.

« Le gouvernement tient à remercier tous les partenaires qui ont contribué à l’élimination de cette maladie, notamment l’OMS pour son accompagnement sans faille depuis la détection du premier cas jusqu’à l’élimination totale de la maladie, le bureau régional de l’OMS, le comité des experts, les différents acteurs de terrain et plus particulièrement les experts du ministère de la santé, les agents de santé et les agents de santé communautaire (ASC) pour leur engagement dans cette noble lutte. Le gouvernement s’engage à soutenir le plan post-validation de l’élimination de la THA en vue de la vérification de l’arrête de la transmission à l’horizon 20230 prévu dans le feuille de route de l’OMS », a-t-il ajouté.

Notons que la trypanosomiase humaine africaine (THA) ou maladie du sommeil est une parasitose redoutable, invalidante, difficilement curable et conduisant toujours à la mort si elle n’est pas traitée de façon adéquate. Les principaux foyers au Togo étaient découverts dans les régions des plateaux (1884), de la Kara (1926) et des savanes (1932). Les statiques disponibles montrent que 1938 cas ont été rapportés en 1940, 755 cas en moyenne entre 1939 et 1946, 9 cas en moyenne par an de 1977 à 1984 et 1 cas en moyenne par an de 1985 à 1996. Le dernier cas confirmé remonte à 1996.

Au Togo, la lutte contre la THA a été essentiellement basée sur la prise en charge. Une lutte qui a réussi grâce à l’appui de l’OMS.

Max D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici