Lutte contre le trafic de drogue : Yark appelle à la contribution de tous

0
286

Le ministre de la sécurité et de la protection civile, également président du comité anti-drogue s’est adressé à la nation dans le cadre de la journée internationale contre l’abus et le trafic illicite de drogues commémorée ce 26 juin. Yark Damehame a exprimé sa gratitude aux partenaires qui accompagnent le Togo dans ses efforts de lutte contre la drogue. Le Général Yark a appelé les services de répression de redoubler de vigilance et invité les parents à prendre toutes leurs responsabilités pour protéger leurs enfants contre le phénomène de la drogue surtout en cette période de crise sanitaire assez délicate due à la pandémie de la Covid-19.

Placée sous le thème : «  une meilleure connaissance pour de meilleurs soins », l’édition 2020 de la journée internationale contre l’abus et le trafic illicite de drogues intervient dans un contexte particulier lié à la pandémie de la Covid-19.

Tenant compte des mesures barrières prises  pour prévenir la propagation de la maladie, Yark Damehame informe que les activités de sensibilisation sur la problématique de l’usage des drogues qui mobilisent habituellement des masses importantes de populations connaitront des restrictions.

« Par ailleurs, la cérémonie symbolique d’incinération des drogues et des produits illicites contrefaits saisis restera l’une des activités phares de cette commémoration à laquelle participeront quelques acteurs et partenaires de la lutte contre la drogue », a-t-il déclaré.

Pour le Général Yark,  les services de répression doivent redoubler de vigilance puisque pour démanteler des criminels organisés qui cherchent à tirer profit des besoins pressant liés à la pandémie au moment où les services de contrôle et de régulation se concentrent sur la recherche des solutions contre la Covid-19.

Il souligne que l’abus de drogue est en lui-même une épidémie silencieuse qui mine notre jeunesse et la prévention demeure la stratégie clé afin de diminuer l’influence des facteurs de risques et de renforcer ceux qui protègent les couches vulnérables.

Dans son message, Yark damehame indique qu’avec l’appui de la CEDEAO, le Topo s’est doté d’un nouveau cadre stratégique visant à réduire aussi bien l’offre que la demande de drogues sur les 5 prochaines années. Un cadre stratégique assorti d’un plan d’action intégré de lutte contre la drogue et le crime 2020-2024 qui comporte des actions spécifiques sectorielles en vue de lutter contre le trafic illicite de drogues, de prévenir l’usage des substance, de traiter l’indépendance et les conséquences socio-sanitaires associées.

Pour lutter ce fléau mondial qu’est la drogue, il appelle à la contribution de tous et invite les parents à prendre leurs responsabilités pour protéger leurs enfants.

« Nul n’ignore la détresse d’une famille quand un membre est confronté au problème de drogue. J’invite à cet effet les parents à prendre toutes leurs responsabilités en restant vigilant en cette période de situation sanitaire assez délicate et à protéger leurs enfants contre ce fléau », a-t-il conclu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici