Agbeyome Kodjo: ‘Je suis sûr de gagner au premier tour si la CENI ne fait pas usage de fraudes’

0
2607

Agbeyome Kodjo vient de tenir une première rencontre avec la presse après le premier tour du scrutin présidentiel de 2020. Devant la presse samedi nuit, le candidat de la dynamique Mgr Kpodzro a dénoncé les irrégularités qui ont émaillé les opérations de vote. Toutefois, il se félicite d’être largement en tête dans le Grand Lomé ainsi que dans la région maritime et d’avoir réalisé de bons scores dans les autres régions du Togo. Dans le même temps, l’ancien premier ministre fait part de sa certitude quant à sa victoire au premier tour du scrutin.

Pour Agbeyome Kodjo, le scrutin présidentiel du 22 février n’est qu’une réédition de la mascarade électorale à laquelle le régime est habitué.

Le candidat de la dynamique Mgr Kpodzro soutient que le scrutin a été émaillé de nombreuses irrégularités, notamment des opérations de bourrage d’urnes, des bureaux de vote fictifs, des votes multiples, des procurations irrégulières, l’ouverture d’un registre d’omission dont les votants dépassent largement le nombre d’inscrits dans les bureaux de vote. Des délégués du candidat Agbeyome ont été chassés de certains bureaux de violentés et dépossédés de leur moto.

L’ancien premier ministre dénonce avec la plus grande fermeté ces violations du code électoral et des normes sous régionales.

« Plus grave, le domicile du candidat Agbeyome et de Mgr Kpodzro ont été assiégés cet après-midi par les forces de la gendarmerie nationale pour des motifs inconnus. A cette heure, le siège n’a pas encore été levé chez Mgr Kpodzro », précise la déclaration liminaire de la dynamique.

Tout compte fait, le candidat Agbeyome pense être largement en tête dans le Grand Lomé et dans la région maritime selon les chiffres qui lui parviennent des différents bureaux de vote. Il affirme également avoir réalisé de bons scores dans les autres régions du Togo.

Au vu de ces résultats, il dit être convaincu de remporter le scrutin au premier tour.
« Je suis sûr de gagner le scrutin au premier si la CENI ne fait usage de fraudes. Et j’ose croire qu’elle ne va hasarder à le faire », a-t-il indiqué.

Pour finir, M. Kodjo appelle tous les autres candidats et toute les partis politiques ainsi que les organisations de la société civile engagés dans la lutte pour l’alternance démocratique de rester mobilisés pour faire triompher la vérité des urnes et réaliser l’alternance en 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici