Togo: 6500 personnes vulnérables bénéficient des repas chauds et kits alimentaires auprès d’ANADEB

0
226

L’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) a promis suite à l’évaluation de la phase-test des restaurants communautaires dans les zones de Nukafu, Adétikopé et Sagbado d’étendre le projet à 10 nouvelles zones du Grand Lomé et elle tient promesse. Après l’expérience du 7 février dernier, elle a offert vendredi des repas chauds et des kits alimentaires aux personnes vulnérables des 13 zones qui bénéficient désormais de ce projet dans le Grand Lomé. La distribution de la nourriture a été couplée des consultations gratuites offertes aux participants par l’Association internationale des médecins pour la promotion de l’éducation et de la santé en Afrique (AIMES Afrique).

Ils sont au total 6500 personnes vulnérables des communautés pauvres notamment des veuves sans revenus, des personnes handicapées, des personnes âgées ou atteintes d’une maladie chronique issues de 149 quartiers du Grand Lomé bénéficiaires. Ils ont été recensés dans les zones d’Adakpamé, Bè, Agoè, Démakpoè, Doumassessé, Gbadago, Légbassito, Nyékonakpoè, Sanguéra et Togblékopé, Nukafu, Sagbado et Adétikopé avec l’appui des responsables des Comités villageois de développement (CDQ) et dotés d’une carte de bénéficiaire de restaurants communautaires qui leur permet d’avoir gratuitement un repas estimé à 300 FCFA. L’objectif est donc d’améliorer l’état nutrionnel des bénéficiaires.

« C’est le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé qui nous a offert toutes ces choses. Nous devons prier pour lui afin qu’il soit en bonne santé et aussi lui permettre d’être toujours là pour nous aider davantage », a déclaré Mazalo Katanga, la Directrice générale de l’ANADEB aux bénéficiaires d’Agoè.

L’ANADEB a également au cours de l’opération de distribution des repas et des kits alimentaires, permis à ce que les participants bénéficient des consultations gratuites.

« Votre santé tient beaucoup à cœur au Président de la République, c’est pourquoi il a demandé à ce que nous puissions faire venir des médecins pour vous consulter et vous prendre en charge gratuitement. Actuellement, ils sont à Nukafu, mais compte tenu du temps, ils seront prochainement avec vous », a ajouté Mme Katanga.

Les repas offerts par ANADEB ce jour sont Ayimolou, Ablo et Djinkoumè. En ce qui concerne les kits alimentaires, ils sont composés du riz, du maïs et d’huile.

Les bénéficiaires ont exprimé leur gratitude au Chef de l’Etat et promis de le voter massivement ce 22 février afin qu’il soit toujours là pour les aider.

« C’est une bonne initiative car il y a des jours que moi et mes enfants, nous ne trouvons pas à manger. J’apprécie l’initiative et souhaite vivement que le Président Faure soit toujours là pour nous aider. Je l’ai déjà choisi et demain, j’irai le voter », a indiqué une veuve à Agoè.

Le coût total de l’opération de fourniture de repas et des kits alimentaires dans les 13 zones s’élève à 616 millions de francs CFA sur une période de 20 semaines. Il est entièrement financé par le Programme d’appui aux populations vulnérables (PAPV).

Le projet des restaurants communautaires est le complément des initiatives de protection sociale déjà mises en œuvre par le gouvernement à l’intérieur du pays, particulièrement à travers le projet de Filets sociaux et services de base (FSB) et le projet d’opportunités d’Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV) qui bénéficient, eux, des appuis techniques et financiers de la Banque mondiale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici