Le Togo prépare le décaissement des fonds alloués pour lutter contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme

0
355

Le Togo se prépare à rentrer en possession de la nouvelle enveloppe à lui allouer par le Fonds mondial pour la lutte contre le VIH/SIDA, la tuberculose et le paludisme pour la période 2021-2023. Un dialogue national a été lancé vendredi dans ce sens en présence du ministre de la planification du développement et de la coopération, Ayawovi Demba Tignokpa, de son collègue de la santé et de l’hygiène publique, Pr Moustafa Mijiyawa, des représentants des partenaires techniques et financiers et des acteurs de la société civile. L’objectif est d’assurer une participation inclusive de tous les acteurs dans l’élaboration de la demande de décaissement de la nouvelle allocation qui sera soumise au Fonds mondial le 25 mai.

Le nouveau montant alloué par le Fonds mondial au Togo pour la lutte contre le VIH/SIDA, la tuberculose et le paludisme durant la période 2021-2023 est estimé à 98,5 millions d’euros soit environ 65 milliards FCFA.

Selon le coordonnateur du secrétariat permanent de la section Togo, Dr Pignandi Ankou, la nouvelle allocation a connu une augmentation substantielle de 69% due au fait que le Togo a fait un bon usage de ses allocations précédentes avec des performances acceptables.

« Le dialogue national que nous venons de lancer ce jour devra permettre une participation inclusive et dans la transparence avec tous les acteurs en vue d’élaborer une demande qui sera soumise au Fonds mondial le 25 mai pour le décaissement de ce fonds. C’est un long processus qui vient d’être enclenché », a-t-il expliqué.

L’argent devra servir à intensifier la lutte contre le VIH/SIDA, la tuberculose, le paludisme et la mise en place des systèmes résistants et pérennes en matière de la santé.

« La nouvelle allocation qui vient d’être annoncée au pays et qui approche effectivement 100 millions d’euros pour les prochains cycles est un signe très fort de la volonté de renforcer le partenariat », a laissé entendre Nathalie Bréchet, gestionnaire de portefeuille équipe Afrique Centrale, Afrique et Moyen-Orient, Gestion des subventions du Fonds Mondial.

La présidente du CCM-Togo, le ministre de la planification du développement et de la coopération, Ayawovi Demba Tignokpa a pour sa part indiqué que le gouvernement togolais a fait de la lutte contre le VIH/SIDA, la tuberculose et le paludisme est l’une des priorités de son programme en vue de construire un Togo où personne ne saurait être laissé pour compte s’agissant de l’accès à des services de santé préventifs et curatifs de qualité, sans aucune forme d’exclusion.

« Les perspectives de lutte contre le VIH/SIDA, la tuberculose et le paludisme au Togo nécessitent donc une mobilisation optimale de toutes les parties prenantes et une synergie d’action », a-t-elle précisé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici