Togo : les filets sociaux contribuent à la réduction de la pauvreté

0
175

Lorsque la crise économique mondiale a menacé de freiner les progrès effectués par l’Afrique en matière de réduction de la pauvreté, les filets sociaux se sont avérés être des outils efficaces pour préserver les gains réalisés. Un nouveau rapport de la Banque mondiale examine l’impact de la mise en œuvre de programmes de filets sociaux dans 22 pays d’Afrique dont le Togo. Cette étude montre que les filets sociaux contribuent de manière importante à la lutte contre l’extrême pauvreté et aident à promouvoir une croissance partagée.

Intitulée « Réduire la pauvreté et investir dans le capital humain : le nouveau rôle des filets sociaux au Togo », cette étude constate que les programmes de filets sociaux contribuent de plusieurs façons à réduire la pauvreté. Des évaluations d’impact ont ainsi montré que ces dispositifs permettaient notamment aux ménages de satisfaire leurs besoins essentiels, de préserver leurs actifs générateurs de revenus, comme le bétail, et d’investir dans l’éducation et la santé de leurs enfants.

Les données suggèrent également que les filets sociaux peuvent, à long terme, avoir un impact positif sur le bien-être des populations et contribuer de manière significative à réduire la pauvreté en permettant aux ménages les plus démunis d’effectuer dès aujourd’hui des investissements productifs. Ils peuvent aussi jouer le rôle de stimulus économique dans les régions pauvres.

Eu égard à ces avantages, il important de souligner que l’Etat Togolais met tout en œuvre afin de permettre aux couches défavoriser de bénéficier de ces atouts qu’offrent ces filets sociaux.

Prudence A.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici