Togo : 31 nouvelles personnes arrêtées pour tentative de déstabilisation du pays

0
536

Les interpellations dans l’affaire de déstabilisation des institutions de la République se poursuivent. Après 18 personnes suite à la révolution manquée du 23 novembre et 10 autres quelques jours après, la police nationale vient de mettre la main sur une trentaine de personnes. Ces individus qui appartiendraient au mouvement « Tigre révolution » ont été présentés lundi à la presse.

La police nationale n’a pas baissé la garde depuis l’arrestation des 28 personnes dans l’affaire de la révolution manquée du 23 novembre 2019. Elle a arrêté dans la nuit du 25 au 26 janvier derniers, 31 autres personnes, dont Yacoubou Moutawakilou, secrétaire général du Parti national panafricain (PNP), section-Kpalimé. Ces présumés révolutionnaires se sont mobilisées à Sokodé et dans les pays voisins notamment le Bénin et le Ghana.

Selon le Directeur général de la police, le Lieutenant-Colonel Yaovi OKpaoul, les personnes interpellées ont fait des préparations mystiques à Tchaouro (Bénin) et dans un champ d’anacardes situé à environ 4 Km au Nord de Sokodé dans le village de Tchavadi 2 avec le concours financier de leur chef et fondateur du mouvement « Tigre Révolution », Toure Madjidou, un togolais résident en Belgique, avant de descendre à Lomé pour l’opération. Ils devraient tous se regrouper à Sokodé où ils prendront des bus de transport en commun pour rejoindre Lomé.

« Le premier véhicule est arrivé vers 02 heures et à l’aide d’un guide, il a été conduit à Alinka dans la maison qui appartiendrait à Toure Madjidou alias Master Tiger en attendant le second….Le second véhicule a quitté Sokodé vers 22 heures mais il n’atteindra pas Lomé. Sur renseignement, il a été interpellé à Davié. Suite à cela, le premier groupe retranché dans la maison de Master Tiger a été surpris aussi et interpellé. A l’heure actuelle, 31 personnes sont interpellées. Leur mission selon elles est de venir provoquer le changement, empêché par tout moyen les élections de se tenir », a laissé entendre le lieutenant-colonel, Okpaoul.

Des investigations menées ont permis de trouver à leur disposition 38 cartouches de 7,62 mm de AK 47 et 500 munitions de calibre 12mm. Le mouvement avait également comme armement des machettes, des flèches empoisonnées et un pistolet de fabrication artisanale porté le sieur Tanko Moustapha dit Gabonais.

Le Directeur général de la police nationale précise que des béninois qui font partie du groupe, ont été recrutés pour leur expérience dans les affrontements avec les militaires au Bénin alors que les autres membres sont recrutés dans la région centrale du Togo dans les rangs de ceux qui partagent les mêmes idéaux que Master Tiger.

Il informe par la même occasion qu’il y’ a un autre groupe à Aflao qui se prépare à rentrer pour le même objectif.

« J’appelle nos concitoyens à ne pas suivre le sieur Toure Madjidou dit « Master Tiger » dans ses instructions. Aucune de ces organisations ne pourra inquiéter les forces de défense et de sécurité. C’est plutôt des pauvres citoyens qu’il va faire jeter en prison voire faire tuer car les forces de défense et de sécurité sont déterminées. Ce serpent-là ne peut plus les mordre », a prévenu le lieutenant-colonel, Okpaoul.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici