Togo : l’INAM jette les bases pour l’assurance des journalistes

0
190

L’Institut National d’Assurance Maladie (INAM) jette les bases pour l’assurance des journalistes. Il a initié dans ce sens mardi une séance d’échange avec ces derniers. A l’issue, il a été décidé la mise en place d’un comité de pilotage devant poursuivre les réflexions pour une meilleure prise en charge des journalistes.

La rencontre est placée sous le thème : « Les journalistes togolais au rendez-vous de l’assurance maladie ». Elle a enregistré la présence de plusieurs membres et responsables des organisations professionnelles dont le CONAPP, l’ATOPPEL, le SYNJIT, l’UJIT,  le PPT et  l’UPF-Togo.

La démarche vise à donner aux journalistes toutes les informations sur l’INAM et de recueillir leurs propositions pour leur prise en charge.

Intervenant à l’ouverture de la rencontre, le Directeur général de l’INAM, Myriam Dossou a d’abord salué la mobilisation des journalistes pour la rencontre. Elle les a par ailleurs exhortés à faire des propositions concrètes pour leur prise en charge prochaine.

« Je souhaite qu’à l’issue de cette journée, les journalistes que vous êtes puissent prendre un engagement en faveur de votre prise en charge par l’INAM », a-t-elle lancé.

Les journalistes ont suivi trois communications lors de cette rencontre. Il s’agit des outils et processus de mise en place de l’INAM, ses attributions, ses mérites mais également les contraintes. La seconde communication porte sur la mise en place; les régimes d’assurance maladie,  qui a fait cas des critères de performance et l’offre de soin et contrôle médical de l’INAM.

A l’issue, il a été décidé la mise en place d’un comité de pilotage devant poursuivre les réflexions pour une meilleure prise en charge des journalistes.

« Nous demandons que les journalistes mettent en place une équipe qui va rejoindre notre équipe projet qui est déjà prête. Lorsque ce comité de pilotage sera prêt, nous allons essayer de discuter sur des propositions concrètes. Nous avons déjà des options à proposer. Mais il faut qu’on ait une équipe en face pour faire avancer les discussions », a déclaré Komigan Adogli, directeur des délégations régionales à l’INAM.

L’initiative a été saluée par les organisations professionnelles de presse qui ont promis œuvrer pour que les journalistes togolais bénéficient de l’assurance maladie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici