Le niveau de mise en œuvre des composantes du PARCI en évaluation à Lomé

0
53

Le comité de pilotage du Programme d’appui au renforcement des capacités institutionnelles de l’UEOMA et de la CEDEAO (PARCI) – PIR 10e FED tient sa troisième session depuis jeudi à Lomé. La rencontre organisée par la commission de l’UEMOA en partenariat avec la CEDEAO, la BOAD et la BIDC a été ouverte par le Représentant Résident de la commission de l’UEMOA au Togo, Raymond Assoukou Krikpeu en présence du Représentant Résident de la CEDEAO au Togo, Garba Lompo, des représentants de la BIDC et de la BOAD. Elle devra permettre d’évaluer le niveau de mise en œuvre des différentes composantes dudit projet.

Le PARCI est la contribution de l’Union européenne (UE) au renforcement des capacités de la Commission de l’UEMOA dans le cadre du Programme intégré de Renforcement des Capacités (PIRC), devenu désormais le socle stratégique et le cadre de référence pour toutes les initiatives et les interventions des Partenaires techniques et financiers (PTF) dans le domaine du renforcement des capacités de l’institution. Il  est financé à hauteur de 12,5 millions d’euros dont 10 millions de l’Union européenne (UE) et de 2,5 millions de Commission de l’UEMOA.

Programme d’une grande importance pour la commission de l’UEMOA dans sa quête de restructuration pour améliorer ses performances, le PARCI fait suite aux conclusions des évaluations institutionnelles qui ont relevé des faiblesses.

La 3e session du PARCI se veut être en même temps la 1ère session du comité de pilotage élargi à la CEDEAO et aux 2 banques sous régionales (BIDC et BOAD). Il se tient dans le contexte marqué par l’extension des appuis du PARCI à la commission de la CEDEAO, à la BIDC et la BOAD recommandée par le Comité d’orientation stratégique (COS) du Programme Indicatif Régional tenu en juin 2017 à Bruxelles.

« Nous nourrissons tous le secret espoir qu’au terme de l’appui de PARCI, nos deux banques régionales de développement seront replacées dans leur rôle effectif dans le cadre du plan d’investissement extérieur et autres financements de l’Union Européenne ou d’autres partenaires techniques et financiers », a déclaré Raymond Krikpeu.

Durant deux jours, les participants vont examiner le nouveau règlement intérieur du Comité, mécanisme de supervision et de pilotage du Programme et à l’adopter, se pencher sur l’état de mise en œuvre des différentes composantes du Programme, notamment les devis-programmes et les contrats d’assistance technique. Ils devront également apprécier les difficultés rencontrées dans l’extension des appuis, faire des recommandations et donner des orientations pour une meilleure mise en œuvre des activités des différentes composantes et l’atteinte des principaux résultats du Programme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here