Lutte contre le cancer infantile : Dr Kanny SOKPOH DIALLO expose son plan d’action (Interview)

0
510

Docteur Kanny SOKPOH DIALLO, membre du Lions Club International a été nommée présidente de la Commission chargée du programme de lutte contre le cancer infantile par  Christiane DUNCAN, Gouverneur du District 403 A2 du Lions Club (Côte-d’Ivoire, Libéria, Sierra Léone et Togo). Dans une interview accordée à Togoenlive.info, le Médecin Hépato gastro-entérologue, ancienne ministre de la République togolaise et présidente de la Ligue togolaise de lutte contre les Hépatites, explique son plan d’action de lutte contre cette maladie.

Lisez plutôt :

Togoenlive : Bonjour Docteur, expliquez-nous ce que c’est que le Lions Club International

Kanny SOKPOH DIALLO : Le Lions est un sigle composé de la première lettre des mots suivants  Liberty,  Intelligency  Ours  Nation Safety (Liberté, Intelligence, la Sécurité de notre Nation). Donc le Lions Club International est une Association qui a été créé en 1917 par un américain  nommé Melvis Jones. Ce dernier avait une devise : « On ne peut aller loin dans la vie si l’on ne commence par faire quelque chose pour quelqu’un d’autre ». Et cette phrase est devenue un principe directeur pour  toutes les personnes dévouées à l’intérêt général.

Le fondateur du Lions Club s’est éteint le 1er  juin 1961 à l’âge de 82 ans. Le Lions club International est composé des Clubs Services, nous sommes des volontaires bénévoles qui servons nos communautés. Notre devise « we serve (au service des autres) ».

Nous avons cinq domaines prioritaires dans lesquels nous menons nos actions : la vue, le diabète, la jeunesse, la faim et le cancer infantile. La gestion de ces œuvres est faite par notre fondation LCIF. Elle est la plus grande ONG mondiale et a plus de 52 ans d’existences. Notre association est membre observateur des  Nations Unies et nous sommes sur tous les continents. Nous avons pratiquement 1,4 millions de membres répartis dans plus de 46 milles clubs services de par le monde. Nous sommes dans 220 pays et territoires. Il s’agit de la plus grande organisation humanitaire au monde. C’est une grande association mondiale qui est très structurée : des clubs jusqu’aux zones, aux régions, districts et multi-districts.

Togoenlive : Maintenant, dites-nous ce que c’est qu’un cancer infantile ?

Kanny SOKPOH DIALLO : Le cancer infantile se définit comme un cancer qui touche une personne de 0-15 ans voire 18 ans dans certains cas. Sur 100 cancers, 1 est infertile (OMS). Globalement le taux d’incidence varie de 50 à 200 par millions d’enfants. La majorité des populations pense que le cancer est une maladie exclusivement réservée aux adultes.

Ces enfants malades du cancer arrivent à avoir des taux de guérison de  80 à 100% dans les pays à revenu élevé parce que les surveillances parentales et médicales permettent le diagnostic et la pris en charge précoces. C’est le contraire dans les pays aux ressources limitées (source : OMS). On doit lutter contre le cancer infantile parce que les fléaux qui étaient à la base de la mortalité infantile, ont beaucoup diminué surtout avec le programme élargi de vaccination et la lutte contre le paludisme.

C’est dans ce contexte que le Gouverneur du district 403 A2, Mme Christiane DUNCAN a fait de ce fléau une priorité majeure de son mandat. Pour ce faire, la formation et la sensibilisation de l’opinion s’avèrent indispensable. Et ceci doit commencer par nous les Lions. D’où l’importance de la formation que nous projetons dans les prochains jours en partenariat avec une structure de la place dont nous taisons pour le moment le nom.

Togoenlive : Qu’est-ce qu’on peut comprendre par le programme de lutte contre le cancer infantile?

Kanny SOKPOH DIALLO : D’abord, j’ai élaboré  un programme dans lequel j’ai posé la problématique du cancer infantile dans notre district et ensuite conçue un plan d’action pour lutter contre ce cancer. Je me suis dit qu’avant de rendre service à une communauté, il faut que la communauté soit conscientisée par l’intérêt de ce service et il faut commencer par la communication.

Les journalistes seront nos partenaires, C’est pour quoi au lancement  de ce programme, nous allons présenter notre plan d’action qui sera  appliqué dans quatre pays (le Togo, la Côte d’Ivoire, le Libéria et la Sierra Léone). Et on va former des journalistes communicateurs et les membres de Lions Club sur le cancer infantile. Il faudrait que les journalistes soient formés par les médecins spécialisés dans la prise en charge du cancer infantile, afin qu’ils  puissent nous accompagner dans la sensibilisation des populations sur cette maladie. Par ailleurs, je dois préciser que  c’est depuis 2017, que le Lions Club  a décidé d’inclure dans ses œuvres le cancer infantile.  D’autre part, il faut un appel de fonds pour se donner les moyens d’exécuter notre plan d’action et nous profitons de cette occasion pour lancer un appel aux bonnes volontés qui veulent bien nous aider dans cette lutte.

Notre plan d’action ne se limite pas seulement à la sensibilisation. Nos pays ont besoin de plus de spécialistes médecins et infirmiers pour une meilleure prise en charge du cancer infantile. Nous lançons un vibrant appelle à nos Etats pour plus d’implication dans la lutte contre le cancer infantile. Parce que pour paraphraser notre Gouverneur Christiane DUNCAN en matière du cancer infantile : « il y a toujours de l’espoir ». D’autre part, les structures de soins doivent être mieux équipées et multipliées pour que tous les enfants atteints du cancer infantile soient prises en charge de manière adéquate.

Togoenlive : Que pensez-vous faire dans un bref délai ?

Kanny SOKPOH DIALLO : Nous avons un projet de formation des journalistes communicateurs sur le cancer infantile et des Lions, membres de la commission du district chargée du cancer infantile.

Togoenlive : votre mot de la fin Mm la Ministre SOKPOH DIALLO, président de la commission en charge de la lutte contre le cancer infantile dans le district 403 A2.

Kanny SOKPOH DIALLO : Je dirai simplement qu’avec l’espoir et la détermination, nous y parviendrons. Je vous remercie.

Propos recueilli par Prudence AFANOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici