Les Togolais de l’Extérieur pourraient exercer leur droit de vote en 2020

0
525

Les choses se précisent pour l’effectivité du vote des Togolais de l’Extérieur à l’élection présidentielle de 2020. Un projet de loi adopté vendredi en Conseil des ministres modifie et complète les dispositions des titres 1 et 4 du Code électoral dans ce sens. Lesdites dispositions fixent les conditions dans lesquelles les Togolais de l’Extérieur peuvent participer aux élections au Togo.

Le projet de loi adopté par le gouvernement modifie la création des Commissions électorales d’ambassades indépendantes (CEAI) dans les ambassades ainsi que les démembrements de la CENI à l’extérieur.

Les modifications portent aussi sur le type d’élections auquel les Togolais de l’Extérieur peuvent prendre part et le nombre d’électeurs potentiels minimum pour l’ouverture d’une CEAI.

« Le nombre des électeurs est déterminé à partir du nombre des Togolais détenteurs de la carte consulaire en cours de validité depuis au moins six mois à la date de la révision des listes électorales délivrés par les ambassades togolaises couvertes par les CEAI) », indique le gouvernement.

Les autorités précisent la particularité de la composition des démembrements de la CENI, de la CEAI, de la Commission des listes et cartes, du bureau de vote à l’extérieur et les pièces à fournir pour s’inscrire sur la liste électorale dans sa CEAI et se faire délivrer une carte d’électeur.

Les conditions d’intervention sur les médias d’Etat tout en résidant à l’étranger, l’organisation des réunions électorales lors de la campagne et la condition de résidence dans le pays de vote pour pouvoir siéger pour le compte d’un parti politique dans un démembrement de la CENI à l’extérieur sont aussi mentionnées dans ledit projet de loi.

Max D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here