Le Togo en quête de financement pour renforcer la lutte contre les changements climatiques

0
51

Une réunion nationale de haut niveau sur la finance climatique se tient depuis jeudi à Lomé. Organisée par le ministère en charge de l’environnement en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et d’autres partenaires, cette réunion permettra d’échanger sur les moyens à mettre en œuvre en termes d’additionnalité de ressources pour faire face aux changements climatiques. A l’issue, des projets bancables respectant les critères des différents partenaires seront proposés en vue de mobiliser leurs ressources pour la lutte contre les changements climatiques.

Selon les organisateurs, la tenue de l’atelier national de haut niveau sur la finance climatique s’explique par le fait que malgré des efforts qui sont faits par des partenaires en matière de financement des projets de lutte contre les changements climatiques, le phénomène persiste et occasionne d’énormes dégâts.

L’objectif de la rencontre est donc d’échanger sur les moyens à mettre en œuvre en termes d’additionnalité de ressources pour faire face à ce phénomène.

« Les partenaires font déjà beaucoup mais ça ne suffit pas. Il faut faire encore davantage d’efforts puisque le phénomène. Pour preuve, les dernières pluies ont occasionné des inondations et d’énormes dégâts dans notre pays », a laissé entendre Merry Yaou,  Chef division de lutte contre les changements climatiques à la direction de l’environnement.

La tenue dudit atelier est saluée par le Représentant Résident du PNUD au Togo, Aliou Dia. Selon lui, elle devra baliser la voie et poser des jalons pour le renforcement des capacités nationales et lever les barrières à l’accès aux financements climatiques aussi bien bilatéraux, multilatéraux que du secteur privé.

Durant deux jours, les partenaires vont présenter les différentes opportunités qui sont à leur niveau ou ailleurs pour aider le gouvernement dans le renforcement des capacités des acteurs afin qu’ils soient capables de proposer des projets éligibles et bancables respectant différents critères et canevas de ces partenaires en vue de mobiliser leurs ressources pour la lutte contre les changements climatiques.

Rappelons que les travaux de l’atelier ont été ouverts par David Oladokoun, ministre de l’environnement, du développement durable et de la protection de la nature.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here