Togo: l’ANGE et l’OMS sensibilisent sur les dangers liés à la pollution de l’air

0
120

L’Agence nationale de la gestion de l’environnement (ANGE) en collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) explique aux différents acteurs les dangers que représente la pollution de l’air. Une journée d’information et de sensibilisation a été organisée dans ce sens jeudi à Lomé. A l’occasion, le public a été invité à bannir les pratiques qui contribuent à la pollution de l’air.

Selon une estimation de l’OMS, 9 personnes sur 10 respirent un air pollué, 7 millions meurent prématurément à cause de la pollution de l’air.

Pour remédier à ce problème crucial, le Togo s’est doté d’un programme de surveillance de la qualité de l’air qui a fait l’objet d’une journée d’échange et de sensibilisation jeudi à Lomé.

L’idée est de protéger la santé publique et l’environnement contre les effets dévastateurs de la pollution atmosphère et éliminer, ou tout au moins réduire au maximum, l’exposition des êtres humains aux polluants dangereux.

Selon Abi Hazou, directeur de l’information, de suivi de l’environnement à l’ANGE, la pollution de l’air constitue un véritable danger pour la santé humaine.

« Nous sommes dans une problématique de pollution de l’air très accrue. Lorsque vous voyez que nous respirons à Lomé, cela constitue un tueur silencieux. Selon les termes de l’OMS, l’air est responsable de nombreuses pathologies notamment les cancers de poumon, les maladies respiratoires chroniques, les AVC et les hypertensions », a-t-il indiqué.

Pour sa part, le ministre de l’environnement et de la protection de la nature, David Oladokoun a expliqué que le Togo a pris plusieurs dispositions pour offrir un air propre à la population.

« La Constitution togolaise stipule que toute personne a droit à un environnement sain et l’Etat veille à la protection de l’environnement. La loi du 30 mai 2008 portant loi cadre de l’environnement consacre également un certain nombre de dispositions contre la pollution. Ces dispositions renforcent le gouvernement dans sa lutte contre la pollution et l’amélioration du cadre de vie de la population », a-t-il déclaré.

L’initiative est saluée par la Représentante résidente de l’OMS au Togo, Fatouma Binta Tidiane Diallo.  Pour elle, l’élaboration d’un programme de de la qualité de l’air montre l’engagement du gouvernement togolais de lutter contre la détérioration de l’environnement et par là protéger la santé des populations.

Max D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here