Réflexions à Lomé sur l’implication des ASC dans l’accélération de la CSU

0
150

Lomé, la capitale togolaise accueille depuis mardi et ce pour trois jours un atelier régional sur la santé communautaire. La rencontre organisée avec le soutien financier du Gouvernement américain à travers l’USAID et l’assistance technique du projet USAID Health Policy Plus en synergie avec l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS), l’Organisation des Nations Unies pour la population (UNFPA), l’Unité de coordination du Partenariat de Ouagadougou (UCPO) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) est placée sous le thème : « Accélérer la Couverture Sanitaire Universelle (CSU) : les Agents de santé communautaires (ASC), un maillon essentiel ».

La rencontre de Lomé se situe dans le contexte où les différents pays travaillent à assurer la CSU à leurs populations d’ici 2030 et permettra de traiter des questions spécifiques relatives à la redynamisation de la santé communautaire dans la sous-région Ouest-africaine ainsi que les approches novatrices pour une pérennisation du rôle des ASC dans les systèmes de santé.

Elle réunit plus d’une centaine de participants que sont des représentants des ministères de la santé, des partenaires techniques et financiers, des ONG et Associations des 9 pays du Partenariat de Ouagadougou tels que le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et le Togo.

Procédant à l’ouverture des travaux, Midamégbé Akakpo, Directeur de cabinet du ministère de la santé et de l’hygiène publique a indiqué que les ASC jouent un rôle prépondérant dans la réponse aux énormes défis en matière de la santé des populations de l’Afrique subsaharienne.

« C’est un plaisir pour le Togo d’accueillir cette rencontre sous régionale pour approfondir la question de la place des ASC dans le contexte de la CSU », a-t-elle déclaré.

Le but est d’échanger sur les défis et les modèles ou options de financement des ASC et surtout sur les questions politiques et réglementaires dans le cadre de la CSU.

L’implication des communautés à travers les ASC dans la mise en œuvre des programmes de santé. Le Togo l’a compris depuis 2011 et a accepté en synergie avec l’USAID que les ASC administrent les injectables sous la supervision des responsables des formations sanitaires de leur zone d’intervention.

Eric Stromayer, Ambassadeur des USA au Togo poursuivra en relevant l’importance et la nécessité de bâtir les systèmes de santé des pays en développement sur une forte assise de santé communautaire en impliquant les communautés dans le processus de résolution de leurs problèmes de santé.

« Il s’agit plus de faire pour les gens, mais avec eux. Et cette approche de santé ne sera pérenne sans l’un de ces piliers que constituent les ASC. Ceux-ci étant les premiers acteurs de proximité à même de jouer le rôle efficace d’interface entre les professionnels de santé et les populations bénéficiaires. A l’heure d’aller résolument à la réalisation de la CSU, il est davantage nécessaire de travailler à une réelle autonomisation des communautés en consolidant le rôle des ASC », a-t-il indiqué.

Durant trois jours, les participants auront à partager les leçons et les expériences apprises des pays permettant de renforcer la durabilité des programmes impliquant les ASC en Afrique de l’Ouest Francophone, initier le dialogue politiques entre les autorités gouvernementales et les autres parties prenantes sur la meilleure collaboration possible pour relever les défis relatifs à la contribution des ASC à la Couverture Sanitaire Universelle, contribuer à la réflexion sur l’amélioration de l’environnement politique et réglementaire favorable à la pleine intégration des ASC dans le système formel de santé et identifier des stratégies de financements domestiques pérennes des programmes des ASC en Afrique de l’Ouest.

Rappelons que l’ouverture des travaux a également enregistré la présence de Namdou Keita, Représentant du Directeur général de l’OOAS et Binta Diallo, Représentante-résidente de l’OMS au Togo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here