Conseil de l’Entente : des experts réfléchissent sur des stratégies de lutte contre le terrorisme

0
54

Les ministres de la sécurité du Conseil de l’Entente tiennent leur 4e réunion vendredi prochain à Lomé. En prélude à cette rencontre, les experts en charge de la sécurité des frontières ont ouvert une réunion préparatoire mardi à Lomé. La finalité est de peaufiner les textes à soumettre aux ministres lors de leur rencontre.

La réunion des experts est axée sur le thème : « défi sécuritaire dans l’espace Entente, nouvelle approche nationale et sous-régionale ». Elle se veut un cadre de renforcement de la compréhension de l’extrémisme violent par les pays membres et de validation de la directive sur la prévention des actes de terrorisme qui sera présentée à la prochaine réunion des Chefs d’Etat et de Gouvernement du Conseil de l’Entente.

A en croire Patrice Kwamé, Secrétaire exécutif du Conseil de l’Entente la sous-région traverse une période troublée de son histoire.

« La paix chèrement acquise depuis les indépendances est aujourd’hui menacée par de nouvelles formes de violence dont le terrorisme est assurément la plus sournoise. Le terrorisme s’attaque non seulement aux institutions de nos Etats mais remet en cause les fondements culturels de nos sociétés », a-t-il indiqué.

Moko Issa, Directeur du département de la coopération politique, de la paix et de la sécurité au Conseil de l’Entente explique   l’espace Entente est victime d’attaque terroriste depuis ces cinq dernières années c’est pourquoi l’accent est mis sur la prévention.

« Depuis ces cinq dernières années nos pays sont menacés d’attaques terroristes. La réunion des experts de ce jour vise à amener les cinq pays à renforcer leur coopération sécuritaire. Le projet de directive en vue est une proposition de gestion stratégique de ces menaces. On propose que les gens définissent une politique nationale de défense et de sécurité », a-t-il expliqué.

Le président du comité des experts en charge de la sécurité et des frontières, le Directeur général de la gendarmerie nationale togolaise, Massina Yotroféi dit être convaincu que des mesures seront prises pour renforcer la sécurité des populations.

« A en juger la qualité, le sérieux et la compétence des participants, je reste convaincu que nos réflexions conduiront à des propositions constructives allant dans le sens de parvenir à une réduction voire une éradication des menaces sécuritaires dans nos 5 pays de l’espace », a-t-il déclaré.

Rappelons que le Conseil de l’Entente est composé de cinq pays tels que le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Niger et le Togo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here