Togo : 2 présumés braqueurs interpelés par la police

0
748

Les autorités en charge de la sécurité ne ménagent aucun effort pour mettre à nue les braqueurs qui sèment depuis un moment la panique au sein de la population. Après avoir abattu de deux présumés braqueurs dans la nuit du 27 au 28 juillet dernier dans les environs de Kanyikopé près de SOTOTOLES, la police togolaise a mis le grappin dans la nuit du 17 au 18 août deux repris de justice à Avénou. Il s’agit de Kokou  Dogbé et Toussaint Agossi qui ont été présentés dimanche à la presse.

Tout est parti d’une patrouille dans la nuit du 17 au 18 août dernier au cours de laquelle les deux malfrats ont été appréhendés par une équipe de la DCPJ. Selon le Commandant de la brigade de recherches et d’investigations à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), Douti Yendoubé, les sieurs Kokou Dogbé et Toussaint Agossi étaient sur une moto immatriculée TG CK 5960 en direction du grand marché où ils devraient acheter de nouvelles machettes qui les serviront dans leurs opérations.

Malheureusement pour eux, ils ont été repérés à mi-chemin. Sommés à plusieurs fois de s’arrêter, ils ont refusé d’obéir aux ordres en prenant la foudre d’escampette. Ce qui a emmené les agents de police à ouvrir le feu occasionnant une blessure pour le nommé Agossi Toussaint.

A leur présentation à la presse, Kokou Dogbé alias Okpayina a avoué qu’il est un repris de justice avec à son actif 3 opérations de vols de motos.

Il a également reconnu que cette dernière sortie au cours de laquelle ils ont été interpelés avait pour objectif de trouver une victime à braquer.
Dogbé Kokou qui a été libéré en janvier dernier, dit qu’il est un styliste, mais c’est par c’est par manque de clients qu’il est devenu voleur pour subvenir au besoin de sa petite famille de 2 enfants. Son compagnon, Agossi Toussaint, hospitalisé à la suite de sa blessure, a aussi fait la prison en 2015.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here