0
13

Le Togo s’apprête à faire un passage réussi lors de sa présentation en mars prochain à New York sur les avancées de la mise de son plan d’action sur la conférence mondiale des femmes tenue à Beijing en 1994. Le ministère en charge de la promotion de la femme a organisé dans ce sens vendredi à Lomé une rencontre de validation du rapport d’évaluation de la mise en œuvre de la déclaration et du programme d’action de Beijing + 25 ans après son adoption. La rencontre a permis aux participants de valider le rapport national sur la période 2014-2019 afin de permettre au pays de bien participer aux prochains rendez-vous sous-régionaux, régionaux et mondiaux.

Depuis la conférence mondiale sur les femmes, il a été institué une évaluation périodique tous les 5 ans de son plan d’action. Et il revient à tous les pays qui ont participé à cette rencontre  de produire des rapports nationaux d’évaluation sur les progrès réalisés, les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre des plans d’action et d’identifier les défis à relever. La rencontre de Lomé devra donc permettre au Togo de valider son rapport national sur la période 2014-2019.

« Cette validation va permettre au pays part aux différents rendez-vous qui seront organisés au niveau sous-régional, régional et mondial. Elle balisera la voie à une bonne participation du Togo à New York  à la rencontre de présentation des avancées sur la mise en œuvre de son plan d’action nationale », a laissé entendre Ouro Aissah, Directrice Générale du Genre et de la Promotion de la Femme.

La déclaration de Beijing est un programme axé sur douze domaines prioritaires, qui a notamment pour objectif de renforcer le pouvoir des femmes aux niveaux social, économique et politique, de promouvoir leur indépendance économique, de leur apporter une meilleure protection contre la violence croissante dont elles sont victimes et de leur assurer l’égalité d’accès à l’éducation et aux soins de santé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here