Togo: lancement d’une nouvelle opération de marquage d’armes

0
66

Le gouvernement togolais et ses partenaires poursuivent la lutte pour assurer la sécurité des populations. Après l’Allemagne en 2014, le gouvernement japonais avec l’appui du centre régional des nations unies pour la paix et le désarmement en Afrique (UNREC) a remis mercredi au ministère en charge de la sécurité des machines de marquage des armes. La remise du matériel est couplée du lancement  du marquage des armes et s’inscrit dans le cadre du projet d’assistance technique pour la sécurité physique et la gestion des stocks, le marquage et la destruction des armes obsélètes et leurs munitions au Togo.

Financé par le gouvernement japonais à hauteur de 630 mille dollars, soit environ 373 millions de FCFA,  le  matériel  est composé de 2 unités de commandes, des compresseurs et des appareils de marquages.

Selon le Général, Yark Damehame, ministre de la sécurité et de la protection civile, le matériel réceptionné permettra de marquer et d’identifier toutes les armes en circulation sur notre territoire.

« Aujourd’hui, avec ce don du japon, ce n’est pas seulement les armes détenues par la population civile qui seront marquées.  Celles détenues par des forces de défense et de sécurité seront également marquées.  Dans les jours à venir, l’équipe de marquage va commencer par marquer ces armes au niveau de la police nationale et des autres corps paramilitaires.  Le marquage des armes permet de contrôler les armes, savoir qui a quoi  et qui fait quoi. Car l’armée ce n’est pas un jouet, c’est un objet dangereux qui peut compromettre le développement de notre pays », a-t-il indiqué.

Rappelons qu’en 2014, avec l’appui de l’Allemagne, la commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères et de petits calibres avait procédé à un premier exercice de marquage qui a permis de marquer plus de 9000 armes détenues par la population civile. Après, l’exercice s’est poursuivi et a permis de marquer plus de 700 autres armes, soit au total 10.030 armes marquées.

Max D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here