Kossivi Egbétogno lance la 2e phase du projet d’inventaire des instruments traditionnels

0
19

L’histoire de l’Afrique en général et du Togo en particulier était marquée par l l’oralité. Mais aujourd’hui force est de contacter que l’on perd de plus en plus ce pan de la tradition dans nos communautés. Dans le souci de redorer ce blason, le ministre de la Culture, du Tourisme et des Loisirs a lancé jeudi à Lomé le Projet TG 01 425 « inventaire, sauvegarde et valorisation des savoir-faire de la facture et de la pratique des instruments de musiques traditionnel du Togo ».

L’objectif est d’identifier les parties prenantes, les praticiens et détenteurs des savoirs et savoir-faire liés à ces instruments traditionnels de musique traditionnels afin d’échanger avec eux sur les meilleures stratégies de mise en œuvre pour les résultats probants.

Pour le Coordonnateur adjoint de ce projet, Kodjo Nougbolo, la première phase du projet dans la région maritime a comblé toutes les attentes en 2016. C’est pour cette raison que les partenaires et l’Etat ont jugé bon de la reconduire sur toute l’étendue du territoire.

«  Cette phase va couvrir 33 préfectures du Togo et consistera à informer et à sensibiliser les parties prenantes notamment les personnes ressources, les praticiens des instruments de musique, les responsables des danses folkloriques et ceux qui s’occupent de la maintenance des instruments », a laissé entendre le coordonnateur.

Lançant officiellement cette phase, le ministre de la Culture, du Tourisme et des Loisirs Egbétogno a dans son adresse salué cette initiative qui est en conformité avec le Programme National pour le Développement (PND).

«  La culture est un élément essentiel à la construction de notre nation et le socle de la vision d’un Togo solidaire et prospère, chère au chef de l’Etat Faure Gnassingbé. Cette volonté qui s’est traduite dans le plan National de Développement qui veut faire de la culture, le crédo de l’entente entre les filles et les fils », a indiqué le ministre.

Et d’ajouter qu' »initiant le présent projet d’inventaire, le ministre de la Culture, du Tourisme et des Loisirs, nous invite à porter une attention particulière aux différents types d’instruments de musique traditionnels que nous ont légués nos aïeux ».

Le lancement de ce projet financé par l’UNESCO a enregistré la présence effective des chefs traditionnels et plusieurs autres personnalités et va durer 22 mois.

Prudence A.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here